Wicka, Jean-Georges (1685-1745)

Chanoine et archidiacre du chapitre de Moutier-Grandval.
De Delémont. Frère de Jean-Jacques-Conrad (1680-1755), avocat et conseiller aulique à la cour épiscopale, maître-bourgeois de Delémont depuis 1725, fait comte du Saint Empire en 1712 par l'empreur Charles VI. Cousin de François-Sigismond Wicka (1662-1738), doyen du haut chapitre.
Membre de la commission de six membres (Commission des six) nommée par les Etats en mai 1731, lors des Troubles dans l'Evêché, pour « soutenir les intérêts communs et choisir les moyens les plus utiles et le plus convenables. » Ce groupe était composé, outre de W., du custode Jean-Georges François (chapitre de Moutier-Grandval), du custode Jean-François Bassand (chapitre de Saint-Ursanne), du maître-bourgeois Jean-Jacques Wicka, de Delémont, et des maîtres-bourgeois Pierre-François Choullat et Jean-Jacques Liechtlé, de Porrentruy. Avec le président des Etats Sémon et le syndic Bruat , cette commission joua un rôle de premier plan dans l'histoire des Troubles, notamment par son rôle d'interlocuteur des différentes parties et ses tentatives d'apaisement.
A l'issu des troubles, la cour inquisitoriale relevant de l'évêque de Bâle rendit son jugement le 4 décembre 1741, condamnant W. à une amende et à garder les arrêts pendant un an dans sa maison.

Philippe Hebeisen, 20/12/2005
Dernière modification: 6/09/2006

Bibliographie

Roger Ballmer, Les Etats du pays ou les assemblées d'Etats dans l'ancien évêché de Bâle, Porrentruy, SJE, 1985, pp. 139-140, 199