Bâme, La ou Grotte du Kim (site archéologique, Courtemaîche)

Objet : grotte
Datations : Paléolithique, Néolithique, Age du Fer
Fouilles : 1923-1924, A. Perronne ; 1953, Association pour la Défense des Intérêts du Jura et Ecole normale de Porrentruy, E. Guéniat ; 1974-1984, P. Bigler
Collections : Office de la culture, Porrentruy ; Musée jurassien des sciences naturelles, Porrentruy

C'est sur le flanc occidental de la vallée de l'Allaine que se situe la Bâme de Courtemaîche, à la sortie du village en bordure de la route cantonale menant à Buix. Son porche elliptique de 5 m sur 1,8 m est orienté sud-est et s'ouvre sur une profondeur habitable d'environ 11 m pour une largeur moyenne de 5 m. Le développement total atteint 23 m de long, une galerie étroite et basse se prolongeant en direction du nord.
Durant l'hiver 1923-1924, Albert Perronne entreprend la fouille de cet abri avec l'aide ponctuelle d'amis, dont Frédéric-Edouard Koby. Il apparaît que l'entrée de la grotte est, à ce moment déjà, vide de sédiments. Malheureusement, en l'absence de tout plan et de toute mention stratigraphique concernant la découverte du mobilier archéologique, seule une étude typologique reste possible. Ces investigations s'avèrent toutefois relativement pauvres en trouvailles.
En 1953, des élèves de l'Ecole normale de Porrentruy effectuent une tranchée devant l'entrée de la grotte. Les résultats de ces fouilles ont été décevants.
C'est à P. Bigler que l'on doit de connaître un peu plus précisément la Bâme. Dès 1975, et grâce à un tamisage fin des sédiments, il recueille un ensemble intéressant de vestiges surtout paléontologiques, quelques pièces archéologiques complétant le mobilier mis au jour par Perronne.
La typologie des objets permet de distinguer deux phases principales d'occupation :
La première remonte au Néolithique final (ou Bronze ancien ?), représenté par une pointe de flèche à pédoncule en silex, quelques pièces d'outillage lithique (certaines provenant peut-être du Paléolithique) et une gaine de hache en bois de cerf.
La seconde se situe au début de l'Age du Fer (750 à 650 av. J.-C.), auquel appartiennent vraisemblablement les tessons exhumés, bien que certains éléments du Bronze final soient également plausibles. L'utilisation domestique ou funéraire de cette céramique est impossible à préciser. Trois fragments d'une tige de bronze torsadée constituent les seuls éléments métalliques de cet ensemble.

La Bâme a surtout livré un matériel paléontologique riche en espèces. Sa principale caractéristique réside dans la faune du Pléistocène, où l'hyène des cavernes est très largement représentée (ce charognard a, semble-t-il, habité la grotte). Le rhinocéros laineux, la marmotte, le lemming à collier et le campagnol nordique sont autant d'espèces attestant du climat froid du Quaternaire. La faune holocène, post-glaciaire, est quant à elle représentée par des mammifères ayant occupé l'abri (renard, blaireau, chauve-souris) et par les restes alimentaires laissés sur place par l'homme (boeuf domestique, cochon, sanglier, mouton ou chèvre), qui se distinguent par leur plus forte fragmentation.
La dernière occupation connue de la grotte est celle du vagabond « Kimme-schäfer », surnommé « Kim », qui y élut domicile en 1933. Vannier d'occasion, ce troglodyte avait aménagé quelque peu l'intérieur de la caverne et fermé son entrée avec des branchages et des sacs.

Voir aussi la notice Archéologie.

Claude Juillerat et François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997, 1/12/2005
Dernière modification: 4/12/2008

Bibliographie

Frédéric-Edouard Koby, Albert Perronne, « Le Néolithique en Ajoie », in ASJE, 39, 1934, pp. 161-203
Raymond Gigon, Rémy Wenger, Inventaire spéléologique de la Suisse, 2 (canton du Jura), 1986, pp. 239-240
Philippe Morel, François Schifferdecker, « La Bâme de Courtemaîche : étude archéologique et paléontologique », in Archéologie suisse, 10, 1987, 2, pp. 53-60
Maruska Schenardi, L'Age du Bronze dans le Jura (CAJ n°5), Porrentruy, 1994, pp. 135-136
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
www.jura.ch (novembre 2008)

Lien: http://w3.jura.ch/services/oph/sar/Sites_nonA16/CTM-BA/CTM-BA-Texte.htm