Gandon, Adolphe (1828-1889)

Né à Nîmes le 28 juillet 1828, décédé à Courgenay le 27 mars 1889. Fils de Dominique Gandon, professeur de musique, et de Catherine née Feldbach. Epouse Marie Castan le 22 mai 1856 à Paris. Un fils. Peintre, graveur et professeur de dessin.
Au début des années 1830, il vient s'installer à Berne avec sa mère, son père étant décédé. Après des études de peinture dans l'atelier de Diday à Genève, il se rend à Paris. Il s'installe ensuite au Locle et en automne 1860, il est engagé comme professeur de dessin par l'Ecole cantonale de Porrentruy. N'ayant pas de diplôme officiel, il passe un examen de maître secondaire de dessin à Neuchâtel (le canton de Berne n'ayant pas encore institué un diplôme de ce genre) pour régulariser sa situation. Il reçoit son diplôme en août 1854. Parallèlement à son activité d'enseignement, il se voue à l'art et réalise un grand nombre d'oeuvres, peintures à l'huile, aquarelles, dessins au crayon ou illustrations d'ouvrages.
En 1854, il est reçu membre de la Société des Beaux-Arts de Berne, et en 1862, de la Société jurassienne d'Emulation. En 1875 déjà, suite à des problèmes de vue, il est obligé de prendre sa retraite et s'installe à Courgenay, chez son fils. Ne pouvant se résoudre à l'inaction, il essaie encore de peindre mais ses yeux ne lui permettent plus de voir assez bien.

Emma Chatelain, 24/10/2005
Dernière modification: 18/05/2010

Bibliographie

Gustave Amweg: Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, tome 1, Porrentruy, 1937, pp. 281-287 / 439 /450-451 /497-498
Dictionnaire biographique de l'art suisse A-K, Zurich et Lausanne, 1998, p. 375