Graber, Anne-Caroline (1976-)

Originaire de Sigriswil (BE). Née à La Chaux-de-Fonds le 8 mars 1976. Fille de Jean-Pierre Graber, ancien conseiller national, et de Liliane Graber-Clerc, infirmière. Religion: chrétienne.
Après sa scolarité ponctuée par une maturité type B (latin-anglais) au Gymnase cantonal de Neuchâtel (1991-1994), G. étudie à l'Université de Neuchâtel (1994-1998) et obtient une licence en science politique. Elle continue sa formation par un diplôme d'études supérieures en relations internationales à Genève de 1998 à 2000. Son mémoire de fin d’études lui vaut le Prix Arditi en relations internationales. En 2007, elle achève son doctorat ès science politiques à l'Université de Neuchâtel avec une thèse consacrée à l'écrivain et philosophe Denis de Rougemont, qui exerce une grande influence sur le développement de sa propre pensée. G. travaille comme enseignante secondaire à l'Ecole supérieure de commerce de La Neuveville.
En 2008, elle adhère à l'UDC et devient membre du Conseil général de La Neuveville (2008-2010), puis membre du Conseil du Jura Bernois CJB (2010-2015). En 2012, suite à la démission de Pierre-André Geiser, elle entre comme députée au Grand Conseil bernois et préside la Députation de 2015 à 2016. Durant son mandat de parlementaire, elle fait partie des commissions suivantes: commission des institutions politiques et des affaires extérieures, commission interparlementaire pour la Haute-Ecole Arc, commission interparlementaire pour la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), commission interparlementaire pour la Haute Ecole Pédagogique Berne-Jura-Neuchâtel (HEP-BEJUNE), commission interparlementaire de contrôle de la convention scolaire romande (CIP CSR). Elle est en outre membre de la Commission d'archéologie du canton de Berne.
Lors des élections fédérales de 2015, G. se présente comme candidate sur la liste de l'UDC pour la course au Conseil national, mais c'est son collègue de parti, Manfred Bühler, qui remporte l'unique siège du Jura bernois, laissé vacant par le père de G. qui ne se représente pas à l'élection. Face à la Question jurassienne, G. se positionne - à l'instar de son père - clairement dans le camp antiséparatiste.
Dans le domaine sportif, elle se distingue deux fois comme coureuse en arrivant 4ème au classement général féminin du BCN Tour du canton de Neuchâtel.

Kiki Lutz, 8/12/2016

Bibliographie

www.anne-caroline-graber.ch (consulté le 17.11.2016)
www.gr.be.ch (consulté le 17.11.2016)
Journal du Jura, 3 octobre 2015
www.rjb.ch (19.10.2015, 24.4.2012, 28.8.2015)
Informations transmises par Anne-Caroline Graber (14.11.2016)

Iconographie

Anne-Caroline Graber (1.8.2015); source: Anne-Caroline Graber (14.11.2016)