Arnoux, Ignace Joseph (1735-1810)

Originaire de Porrentruy, il y naît le 10 janvier 1735. Décédé le 12 août 1810 à Porrentruy. Fils de Pierre Joseph, bourgeois, et de Marie Anne (née Lotz). Frère de Joseph Bernardin (Père Gerlac) et de Pierre-Joseph-Fidèle (Père Gérard).
En juin 1784, il est dit âgé de 50 ans et prêtre depuis 25 ans. Admis au séminaire de Besançon en 1756, il est cité comme confesseur à Vaufrey (F, Doubs) de 1760 à 1762 et comme prêtre à Porrentruy de 1762 à 1765 (Clergé comtois). Le 1er avril 1766, il est mis en possession de la cure de Bressaucourt. Le 16 juin 1783, il est en outre investi chapelain de l'autel de l'Immaculée-Conception-de-Notre-Dame dans l'église paroissiale de Porrentruy (bénéfice vacant par le décès de François Joseph Straub). Son élection comme jurat du chapitre d'Ajoie (31 janvier 1785) est confirmée le 4 février 1785 (il résigne cette fonction en octobre 1789).
Il donne sa démission de curé de Bressaucourt le 23 juillet 1789 (son successeur est Joseph Etienne). Le 18 septembre 1789, en tant que « curé résigné de Bressaucourt », il est approuvé (juridiction) à vie (ad dies vitae). Il aurait été ensuite curé de Glay (F, Doubs) de 1789 à 1791 (Clergé comtois).
En 1793, il se retire, avec ses frères, au prieuré prémontré de la Porte du Ciel (Himmelspforte, Grenzach-Wyhlen D, arr. Lörrach, Bade-Wurtemberg). Rentré en 1796, il est à nouveau à la Porte du Ciel dès septembre 1797. Dès 1801, il se retire à Porrentruy.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 15/09/2005
Dernière modification: 27/10/2009

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra ou dictionnaire historique du clergé catholique jurassien », in ASJE, 36, 1931, pp.102-103
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 155
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)