Desvoignes, Jérôme (1823-1890)

Originaire de Courtelary. Né le 24 novembre 1823 au Fuet. Décédé le 19/20 août 1890 à Courtelary. Fils d'un père instituteur au Fuet.
Etudes de droit. Diplôme d'avocat le 18 juillet 1853. Il s'installe comme avocat à Saignelégier, où il est très rapidement élu président du Tribunal de district (26 juillet 1854-24 juillet 1862). Préfet du district des Franches-Montagnes (25 juillet 1862-24 novembre 1864), il est ensuite élu le 24 novembre 1864 au gouvernement bernois (Directeur des chemins de fer dès le 12.12.1864), où il siège jusqu'au 1er juin 1866, en remplacement de Xavier Stockmar (décédé en fonction le 21 juin 1864). Son mandat au Conseil-exécutif du canton en fait de facto le président du conseil d'administration des Chemins de fer bernois. D. est l'un des auteurs du Code pénal bernois de 1866. Préfet du district de Courtelary du 1er août 1866 jusqu'à sa mort. Elu à deux reprises député (1858 ; 1866) au Grand Conseil bernois, il ne semble pas y avoir jamais siégé, du fait de ses fonctions préfectorales.
Promoteur des voies ferrées jurassiennes et du vallon de St-Imier. Président de la Caisse centrale d'assistance publique du district de Courtelary.
Membre de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).

Philippe Hebeisen, 27/11/2007
Dernière modification: 21/06/2011

Bibliographie

ASJE, 1889, pp. 283-284
Le Jura bernois, 21 et 24 août 1890
Pierre-Alain Diacon e.a., « La Députation jurassienne 1831-1921 », in ASJE, 79, 1976, p., pp. 164, 169, 180, 182
Jean-Pierre Bélet, Mémoires pour servir à l'histoire du Pays de Porrentruy, depuis l'invasion des alliés jusqu'en 1883 , tome 1, Porrentruy, 1971, p. 420
Les Franches-Montagnes, XXe siècle, Saignelégier, 1975, pp. 82, 87
DHBS, IV, p. 663
Annuaire du canton de Berne, 1857-1859 ; 1865-1867