F | D

Francillon, André (1913-2002)

Né le 18 janvier 1913 à Saint-Imier. Décédé le 3 mai 2002 à Bienne. Epouse Cécile Jaquillard. Une fille. Descendant des fondateurs de la fabrique des Longines, fils d'Adrien Francillon, F. commence sa carrière professionnelle au sein de cette entreprise, d'abord comme employé puis comme ambassadeur, notamment en Amérique du Sud (1938-1954). De 1955 au début des années 1970, il est membre du conseil d'administration. En 1955, il fonde, avec Paul Thierin, l'Ecole Prévôtoise à Moutier dont il prend la direction. Dans les années 1990, il prend sa retraite et s'installe à Bienne. Membre fondateur de la section de Saint-Imier (1952) du Rassemblement jurassien (RJ), F. prend la tête du RJ en 1954 (la démission de son poste aux Longines est liée à cette nomination). En 1965, il se retire à la vice-présidence. En avril 1960, F. est candidat au Conseil-exécutif bernois. Non élu, il termine pourtant premier dans les districts jurassiens. Auteur de l'ouvrage intitulé Histoire de la fabrique des Longines. Précédée d'un essai sur le Comptoir Agassiz (Saint-Imier, Compagnie des montres Longines Francillon, 1947).


Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 24/10/2007

Dernière modification: 12/05/2011

Bibliographie

Le Jura Libre, 17 mai 2002 Le Quotidien jurassien, 14 mai 2002

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Francillon, André (1913-2002)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://www.diju.ch/f/notices/detail/5732-francillon-andre-1913-2002, consulté le 15/04/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.