Péteut-Juillerat, Louis-Emmanuel (1843-1924)

Originaire de Roches. Né à Roches le 3 mars 1843. Décédé à Berne le 20 mars 1924. Protestant.
Après des études à la section forestière de l'Ecole d'agriculture de Rüti (ZH), il travaille, dès 1862, comme sous-inspecteur des forêts successivement à Saignelégier (1862-1865) puis Bellelay (1865-1869).
Membre du Parti radical, il est élu préfet du district de Moutier le 27 juillet 1870. Il occupe ce poste jusqu'au 15 août 1905, date à laquelle il est nommé directeur de la Banque populaire du district de Moutier. Il prend sa retraite en 1914. En 1882 et 1886, il est élu au Grand Conseil bernois. Il n'y siège pourtant pas, cette fonction étant incompatible avec sa charge de préfet. En 1897, il est élu au Conseil national pour remplacer Joseph Stockmar.
Membre d'un grand nombre de sociétés et de commissions, P. s'engage notamment pour les chemins de fer, spécialement les lignes Moutier-Soleure et Tramelan-Tavannes dont il est membre des conseils d'administration (dès 1890) puis des comités de direction (dès 1892). Au niveau social, il est l'un des principaux instigateurs de la fondation de l'Hôpital de Moutier (1871) et d'une caisse centrale des pauvres (1879).
Dans l'armé, il atteint le grade de major et fonctionne quelque temps comme commandant d'arrondissement.

Emma Chatelain, 22/06/2006
Dernière modification: 21/06/2011

Bibliographie

ASJE, 29, 1924, pp. 261-262
Le Jura bernois, 22 mars 1924
Christophe Koller, L'industrialisation et l'Etat au pays de l'horlogerie : contribution à l'histoire économique et sociale d'une région suisse, Courrendlin, 2003, pp. 250-251
Pierre-Yves Donzé, L'hôpital au pays de l'industrie : histoire des établissements hospitaliers de Moutier et de Saint-Imier aux 19e et 20e siècles, Saint-Imier, Moutier, 2006, p. 19
Christine Gagnebin-Diacon, « Péteut, Louis », in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 01.04.09