Neuhaus, Charles (1867-1931)

Né à Cormondrèche le 18 février 1867. Décédé à Berne le 29 octobre 1931. Journaliste et poète. Directeur du journal le Jura bernois à Saint-Imier.
Scolarité à Hauterive puis études à l'Ecole normale de Peseux où il obtient un brevet d'instituteur.
Après un stage comme précepteur puis une année d'enseignement à l'Institut Morgenthaler de La Neuveville, N. est nommé maître à l'école primaire de Sonvilier. Trois ans plus tard, en 1890, il est nommé à La Chaux-de-Fonds. La même année, N. publie son premier recueil de poèmes, Automnales, suivi, en 1895, par les Clochettes du rêve. C'est à La Chaux-de-Fonds aussi que N. écrit ses premiers articles de journaux, il collabore notamment à la Tribune libre, au Sillon littéraire et à la Revue de Lausanne. En 1906, il est appelé à la tête du journal imérien le Jura bernois. Durant cette période, il est le président de la section de l'Erguël de la Société jurassienne d'Emulation (SJE).
En 1917, N. quitte Saint-Imier pour Delémont où il devient un collaborateur très important du Démocrate. En octobre 1919, il accepte une place de traducteur au Bureau fédéral de la police des étrangers, puis, en 1921, au Département de justice et police. Il continue néanmoins à collaborer au Démocrate.
De 1902 à 1928, N. publie cinq autre recueils de poèmes et une Grammaire farnçaise à l'usage des écoles primaires neuchâteloises.

Emma Chatelain, 31/03/2006
Dernière modification: 9/04/2009

Bibliographie

ASJE, 36, 1931, pp. 485-487
Le Jura bernois, 30 octobre 1931
R. Gerber, Histoire de Saint-Imier, St-Imier, 1946, p. 108