Annoni, Mario (1954-)

Annoni, Mario (1954-)De Bévilard. Catholique. Né Mario Natale Annoni à Bévilard le 19 juin 1954. Fils de Natal (lui-même fils d'immigrés italiens naturalisés suisses) et de Fernande, née Surdez. Il est l'avant-dernier de six enfants, dont le cadet, Paolo, est entrepreneur en construction et maire de Bévilard. Marié, un fils.
Conseiller d'Etat du canton de Berne (1990-2006) et président de Pro Helvetia (2006-2013).
Détenteur d’une licence en sciences politiques et d’une licence en droit, d’un brevet bernois d'avocat. Membre du Parti radical-démocratique (PRD). Préfet et président du Tribunal du district de La Neuveville (1982-1990). Elu au Conseil-exécutif du canton de Berne le 29 avril 1990, il dirige d'abord la Direction de la justice et la Direction des affaires communales de 1990 à 1993, puis, dès le 1er janvier 1994, la Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques, qui comprend les deux premiers départements, auxquels s’ajoute la Direction des cultes. En 1998, il prend la tête de la Direction de l'instruction publique (1998-2006), pour laquelle il avait auparavant été le suppléant durant la première moitié de ses mandats gouvernementaux. A ce titre, A. préside la Conférence universitaire suisse (CUS) du 1er mai 2003 à fin avril 2005. Il est aussi le co-président de la Conférence TransJurassienne (CTJ, anc. Communauté de Travail du Jura), organisation au bureau de laquelle il siège de 2002 à 2006. Durant la même période, il est l'un des quatre représentants du canton de Berne au sein de la commission de la CTJ (26 membres) ; il est aussi co-président du programme INTERREG III France-Suisse. Il préside le Conseil-exécutif bernois à trois reprises (1994-1995, 1998-1999, 2005-2006).
A. est en outre président du Comité stratégique de la Haute école pédagogique BEJUNE, président de la Délégation du Conseil-exécutif pour les affaires jurassiennes (DAJ), et c'est au conseiller d'État A. qu'il incombe de traiter le dossier de la « Question jurassienne » et des relations avec l'Assemblée interjurassienne (AIJ). Aussi membre de la Délégation du Conseil-exécutif aux affaires liées à l'intégration européenne, qu'il préside de 1998 à 2002.
Comme Directeur de l’instruction publique, il a à gérer plusieurs dossiers épineux tels que la transformation du système éducatif ou la réforme du système des bourses. En août 2005, la tourmente liée au trou d’un milliard de francs dans la caisse de pensions du corps enseignant bernois (Caisse d’assurance du corps enseignant bernois ou CACEB), imputable à la stratégie de placement «aventureuse» (d’après le rapport de la Commission d’enquête parlementaire) de l’ancienne direction de la caisse, rejaillit sur les autorités politiques de l’époque, auxquelles on reproche de n’avoir pas su réagir à temps. Cette CEP, créée en novembre 2004 par le Grand Conseil, est la deuxième de l’histoire récente du canton, après celle sur le scandale des caisses noires (1984-1988).
De par ses fonctions, A. est membre, puis président (dès 2010) du Conseil d'administration de la Société des Forces Electriques de La Goule SA. Il exerce encore des charges officielles au sein de la fondation Zentrum Paul Klee et dans d'autres fondations engagées dans la culture et la formation ; il devient ainsi président de l’École de musique du Jura bernois (EMJB) à partir de 2012.
Nommé par le Conseil fédéral, il préside le Conseil de fondation et le Comité directeur de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2013.
En mars 2007, le Conseil d'État neuchâtelois nomme Mario Annoni au Conseil de l'Université de Neuchâtel. Il y siège jusqu’en 2009. La même année, le Conseil d'État genevois le nomme président du Conseil d'Orientation stratégique de l'Université de Genève jusqu'en 2017. Président du comité d'organisation du 700e anniversaire de La Neuveville (2009-2012), dont les festivités se tiennent en 2012. Entre mars 2014 et mai 2015, A. dirige le groupe de travail chargé d’examiner les différentes solutions pour doter la région Bienne-Seeland-Jura bernois de conférences régionales. En février 2016, le Conseil du Jura bernois (CJB) désigne A. comme médiateur dans le dossier de la Fondation de l'Abbatiale de Bellelay. Suite à la décision de la ville de Moutier de rejoindre le canton du Jura lors du vote du 23 mars 2021, A. est chargé en mai par le Conseil-exécutif de diriger le projet « Avenir Berne romande », décliné en trois volets principaux, afin de mettre un terme à la Question jurassienne et de réorganiser notamment l’administration et les écoles francophones dans le Jura bernois.
Président de la Radio Télévision Suisse romande (RTSR) et membre du conseil d'administration de la SSR (2020-2023), membre du Comité régional de la RTSR depuis 2012. Président de la Fondation Institut suisse de Rome et Milan ; membre du conseil de la Fondation Abegg ; président de la Stiftung Rebhaus Wingreis ; président de la Fondation du Musée de la Vigne du lac de Bienne.

Philippe Hebeisen, 26/01/2006
Dernière modification: 31/05/2021

Fonds d'archives

Archives de l'Etat de Berne

Bibliographie

www.be.ch (site officiel du canton de Berne)
www.be.ch (14.3.2014, 8.5.2015)
www.erz.be.ch (26.1.2006)
www.pro-helvetia.ch (26.1.2006, 18.12.2013)
www.rjb.ch (1.11.2012, 25.2.2016 ; 20.11.2019)
www.arcjurassien-ctj.org (26.1.2006)
www.cus.ch (bulletin d'information n°2/03 et n°2/05)
www.hep-bejune.ch (31.1.2006)
www.goule.ch (31.1.2006, 10.3.2016)
SwissTXT, 18.8.2005
Annuaire officiel du canton de Berne, 1981/1982 ; 1982/1983 ; 1989/1990-1999/2000
www.ne.ch (8.3.2007)
Le Quotidien Jurassien, 7 septembre 2010
Le Journal du Jura, 29 janvier 2012 ; 8 février 2012
rtsr.ch (21.11.2019)
www.srgssr.ch (5.6.2020)
www.unine.ch (consulté le 16.04.2021)
www.rjb.ch (27.5.2021)

Informations transmises à la rédaction par Luis Annoni, fils de A. (11.04.2021)