F | D

Steiner, René (1902-1977)

Originaire de Liesberg. Né le 5 octobre 1902 à Laufon. Décédé le 6 avril 1977 à Delémont. Fils de Franz Steiner-Färber. Époux de Gilberte née Badel.

École primaire et progymnase à Delémont, puis École normale de Porrentruy (brevet d'instituteur en 1921). Brevet de maître secondaire aux Universités de Neuchâtel et Berne (1924). Maître à Choindez puis au Collège (Progymnase) de Delémont (dès 1929), dont il est nommé directeur en 1933. Après la fusion du Progymnase avec l’École secondaire des filles en 1956, S. reprend la direction du nouvel établissement, appelé désormais « Collège de Delémont ». Il exerce cette fonction de directeur jusqu’à sa retraite en 1968.

Chef des œuvres sociales de l'armée (1962-1968). Expert, secrétaire (1950-1957) et président (1958-1972) de la Commission des examens du brevet d'enseignement primaire.

Secrétaire général (1935-1960), président (1961-1973) et finalement président d'honneur (dès 1973) de l'Association pour la Défense des Intérêts du Jura (ADIJ), dont il préside aussi plusieurs commissions (tourisme pédestre, trafic ferroviaire, etc.). De 1947 à 1952, il est en outre secrétaire général du Comité de Moutier. Élu au conseil communal de Delémont (1960). Membre de plusieurs commissions fédérales. Cofondateur et vice-président de la caisse d'assurance maladie et accidents « La Jurassienne » dès 1946. Président de la Fédération des sociétés de secours mutuel de Suisse romande (1951-1961), entre autres. Président du Conseil de Fondation du Fonds de Bourse Jurassien et Biennois. Membre du conseil d'administration de la Berner Alpenbahngesellschaft Bern-Lötschberg-Simplon (BLS) et de la Bernische Erdöl AG, membre du comité de la SEVA.

Capitaine depuis 1934, S. entre à l'État-major général (EMG) de l’armée suisse en 1939. Promu major en 1941, lieutenant-colonel en 1946. Colonel depuis janvier 1953, il commande le Régiment d'infanterie 9 (1953-1955) et termine sa carrière militaire en tant qu'officier d'EMG de l'État-major de l'Armée (1957-1958), fonction qu'il avait déjà occupée temporairement durant la Seconde Guerre mondiale (1940). Il quitte définitivement l'EMG et l'armée en 1973.

Auteur·trice du texte original: Philippe Hebeisen, 29/11/2004

Dernière modification: 24/08/2023

Fonds d’archives

Chronologie jurassienne Denis Moine (ARCJ, Porrentruy/Mémoires d'Ici, St-Imier)

Bibliographie

Berner Schulblatt, vol. 101/20 (1968) , p. 137

Marcel Bosshard (dir.), Histoire des troupes jurassiennes, Moutier, 1977, p. 400

Rudolf Jaun, L'État-major général suisse, vol. 8, Bâle et Francfort s/Main, 1991, p. 349

www.chronologie-jurassienne.ch (consulté le 11.08.2023)

www.chronologie-jurassienne.ch (consulté le 11.08.2023)

www.college-delemont.ch (consulté le 11.08.2023)

Les intérêts du Jura : bulletin de l'Association pour la défense des intérêts du Jura, n° 3, mars 1973, pp. 31-33 ; n° 6, juin 1973, pp. 111-115 ; n° 4, avril 1974, pp. 83-85 ; n° 4, avril 1977, pp. 57-59

René Steiner, Le Collège de Delémont. 1812-1962, Delémont, 1962

Iconographie

Source: Les intérêts du Jura, 4/1977

Liens Metagrid.ch

Suggestion de citation

Philippe Hebeisen, «Steiner, René (1902-1977)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://www.diju.ch/f/notices/detail/301-steiner-rene-1902-1977, consulté le 21/02/2024.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.