F | D

Léger, Fernand (1881-1955)

Peintre renommé, on lui doit notamment les vitraux de l'église de Courfaivre (1954). Né à Argentan. Il étudie l'architecture à Caen puis part pour Paris. Ses premières peintures trahissent l'influence de Cézanne puis d'un certain cubisme. Après la guerre, il revient à un univers figuré mais mécanique, géométrique et dépersonnalisé. Sa volonté d'un art simple, efficace, voire populaire, le conduit à multiplier les techniques et les supports : cinéma (Le Ballet mécanique, 1924) ; décors muraux pour, notamment, le Palais de la découverte à Paris (1937), le Palais de l'ONU à New-York (1952) ; mosaïque (à Assy, 1946) ; vitrail (à Audincourt, à Courfaivre et à Caracas) ; céramiques ; sculptures polychromes.

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 19/09/2005

Bibliographie

Vitraux du jura, Editions Pro Jura, Moutier (5e édition), 2003, p. 179

Liens Metagrid.ch

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Léger, Fernand (1881-1955)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://www.diju.ch/f/notices/detail/916-leger-fernand-1881-1955, consulté le 20/05/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.