Berger, Léopold (1726-1803)

Originaire d'Ettenheim (D, Bade-Wurtemberg, distr. Fribourg-en-Brisgau, arr. Ortenau ; à l'époque dans le diocèse de Strasbourg). Né le 20 avril 1726. Décédé à Ettenheim le 6 avril 1803.
Il est immatriculé à l'université de Fribourg-en-Brisgau en 1745-1746 (1745/47, philosophie ; 13 juillet 1746, bachelier en philosophie ; 9 août 1747, maître en philosophie ; 1747/49, théologie). La date et le lieu de son ordination sacerdotale ne sont pas connus. Chapelain de l'église cathédrale de Bâle (à Arlesheim) depuis le 10 septembre 1757, il est approuvé pour la première fois le 23 mars 1768. Chapelain aulique, demeurant au sein de la curie épiscopale depuis 1775, il est nommé conseiller ecclésiastique et examinateur diocésain le 19 août 1776. Désigné comme chanoine du chapitre de Saint-Ursanne le 22 avril 1777, il est investi le 6 mai suivant ; il prend sa première possession le 17 octobre 1781, mais ne commence à résider que le 2 février 1783. « Docteur en théologie, chanoine de Saint-Ursanne, chapelain aulique », il est déchargé du service curial (qu'il occupe depuis 1775) le 31 janvier 1783, tout en gardant la fonction de conseiller ecclésiastique et d'examinateur diocésain. Le 6 décembre 1787, son élection comme archidiacre du chapitre de Saint-Ursanne est confirmée par l'évêque.
En 1793, il prête le serment d'Egalité-Liberté et reste à Saint-Ursanne. Il aurait été curé constitutionnel de Chevenez. Il fait sa rétractation et est admis à la communion laïque en décembre 1795. Retiré à Ettenheim dès 1798.

Jean-Pierre Renard, 2/11/2009

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 181