Theubet, Gabriel (1936-)

Theubet, Gabriel (1936-)Homme politique jurassien.
Né le 12 septembre 1936 à Bure, originaire de Fahy, fils de Paul (1907-1947), garde-frontière, et de Thérésine née Guélat (1905-1987), ménagère. T. a épousé Simone née Oeuvray (2.08.1936-), ils ont trois enfants.
T. passe son enfance à Lausanne (école primaire au Collège du Servan, 1942-1946; école secondaire au Collège scientifique cantonal, 1947-1952) puis entre à l'Ecole normale de Porrentruy (1953-1956). Instituteur, il enseigne quelques années à Chevenez avant de poursuivre des études à l'Université de Neuchâtel (1962-1965), dont il est licencié en sciences économiques. Après avoir goûté quelques temps au journalisme, à la rédaction du Pays (1966-1970), il revient à l'enseignement, en qualité de professeur de branches générales et de langues à l'Ecole professionnelle commerciale de Porrentruy (1970-1984). Chef de la Trésorerie générale du Canton du Jura (1984-1993).
Membre du Parti démocrate-chrétien, T. entre au Conseil municipal de Porrentruy en 1969. Son élection à la mairie, le 5 novembre 1972, secoue le monde politique ajoulot. Les démocrates-chrétiens enlèvent en effet ce poste aux radicaux, qui le détenaient depuis plus d'un siècle. T. siège à l'Assemblée constituante jurassienne (président de la Commission Autorités et administration), jusqu'à sa démission en août 1976, puis au Parlement jurassien (1er mandat: 1979-1984; 2e mandat: 1999-2002). Après avoir quitté la mairie de Porrentruy en 1984, il devient conseiller national (30.11.1987-3.12.1995).
Au Conseil national, T. sera vice-président de la Commission des finances, membre de la Commission de l'économie et des redevances, et membre du Bureau. Il interviendra dans les domaines des finances publiques (planification, crédit pour l'A16, répartition du bénéfice de la BNS), des assurances sociales (chômage, AI, PC, LPP, APG), des régies fédérales (CFF, PTT), de l'agriculture (élevage du cheval aux Franches-Montagnes, contingentement) et de l'armée (taxe militaire, place d'armes de Bure). T. assumera également la présidence des Commissions de gestion et des finances (1979-1984) et "Loi d'impôt" (2001-2002) du Parlement jurassien.
T. a oeuvré pour le développement de la ville et du district de Porrentruy: il est notamment membre fondateur et vice-président de l'Association pour le développement économique du district de Porrentruy (ADEP, 1973-1990), vice-président du Conseil d'administration de Thermoréseau S.A. Porrentruy (1999-), membre du Conseil de bourgeoisie de Porrentruy (1996-) et maître-bourgeois (dès 2000), président de la coopérative d'habitations "Les Jonnières" à Porrentruy, membre du Conseil d'administration du Musée de l'Hôtel-Dieu (Porrentruy), membre des Fanfares Réunies de Courtemaîche, membre fondateur de la fanfare L'Amicale, de Bure, membre du Conseil de fondation "Gilberte de Courgenay".
A l'armée, T. fut sergent d'infanterie (Cp Id fus IV/110).

Damien Bregnard, 24/08/2005
Dernière modification: 2/02/2010

Bibliographie

Charles-André Gunzinger, Denis Moine, L'assemblée constituante jurassienne, Delémont, 1976, p. 49
Daniel Jeanbourquin, Michèle Fringeli et Denis Moine, Jura souverain, Moutier, 1981, pp. 152-153
Bernard Prongué (dir.), Le canton du Jura de A à Z, Porrentruy : Office du patrimoine historique, 1991, p. 196 (notice de François Kohler)
http://search.parlament.ch/