Erguël (château)

Erguël (château)Les dates de la construction du château d'Erguël ne sont pas connues.
Il est vraisemblable qu'au Xle siècle, la famille d'Erguël (ou d'Arguel), originaire de Franche-Comté, s'installe dans le château pour y exercer la charge d'avoué jusqu'en 1264.
De cet édifice, autrefois constitué d'un double bâtiment principal, d'un petit bâtiment avec une cour et d'une tour carrée adossée à un donjon, ne subsistent aujourd'hui que la partie inférieure du donjon ainsi qu'un pan de la tour le touchant. On peut aussi distinguer quelques restes de murs.
En 1284, le prince-évêque Henri d'Isny fait entreprendre d'importants travaux de restauration et le fait fortifier. En 1386, il est en partie incendié.
En 1617, des restaurations sont envisagées par l'évêque. Les réparations les plus urgentes sont effectuées, mais surviennent de nouvelles destructions dues à la guerre de Trente Ans.
A partir du début du XVIIIe siècle, l'entretien du château est abandonné. Les bâtiments tombent peu à peu en ruine. Des restaurations sont demandées par la Société jurassienne d'Emulation entre 1928 et 1930, quelques travaux sont effectués en 1964, puis, en 1997 et 1998, on dégage le donjon et une partie de l'édifice.
Carte 1124, 1: 25 000, Les Bois.
Coordonnées : 565 025 / 220 650.

Jacques Bourquard et Jean-René Quenet, 28/10/2005
Dernière modification: 16/12/2008

Bibliographie

Charles-Ferdinand Morel, "Abrégé de l'histoire et de la statistique du ci-devant Evêché de Bâle", Strasbourg, 1813 (réédition 1959).
Daniel Gutscher, "Les ruines du château d'Erguël à Sonvilier", Mittelalter-Moyen-Age, 1996/4, pp. 87-91.

Iconographie

Photo Mémoires d'Ici

Lien: http://www.m-ici.ch/ftp/pdf/1179925638chateau_erguel.pdf