Gressot, François Xavier (1783-1868)

Artisan, contremaître et négociant, il a laissé des mémoires d'une grande richesse sur les débuts de l'industrialisation à Lyon, en Alsace et en Ajoie.
Né à Grandvillars le 17.03.1783, décédé à Porrentruy le 30.05.1868. Il épouse le 23.08.1825 Généreuse Montandon (02.05.1793 Grosne (F)-07.1843 Porrentruy).
De l'âge de 3 à 10 ans, il vit chez son oncle Jean-Jacques Gressot à Delémont et suit les écoles primaires. Il travaille ensuite dans la brasserie familiale, puis étudie deux ans à l'Ecole centrale de Porrentruy.
Il pratique ensuite plusieurs activités dans le textile, à Porrentruy, Besançon, Lyon, où il participe au développement d'une nouvelle industrie, la fabrication du tulle. Il travaille ensuite dans une fabrique d'indiennes, une forge, une entreprise de préparation chimique pour le textile (la future entreprise Thann-Mulhouse). Après s'être retiré à Porrentruy, il exerce plusieurs activités de négoce, tient des débits de boissons, cherche à développer une ferme basée sur les nouvelles théories agronomiques et se lance dans l'horlogerie.
Son manuscrit est d'une grande richesse pour comprendre les débuts de l'industrialisation et les changements que celle-ci apporte. Ses récits de voyages, à pied, en diligence, en bateau à vapeur et en train illustrent l'évolution des moyens de transports qui résulte de la révolution industrielle. Son texte permet d'analyser plusieurs aspects de la vie quotidienne, sociale, politique et des mentalités dans la première moitié du 19e siècle.

Alain Cortat, 10/07/2005
Dernière modification: 13/07/2005

Bibliographie

Alain Cortat (éd.), Histoire de ma vie Au c'ur de l'industrialisation alsacienne et jurassienne. François Xavier Gressot : artisan, contremaître et négociant (1783-1868), Neuchâtel, 2002.