Voirol, Théophile (1781-1853)

De Tavannes et de France (1816). Né à Tavannes le 3 septembre 1781. Décédé à Besançon (F) le 15 septembre 1853. Fils de David, aubergiste et juge, et de Marianne Ruedolf. Epouse Anastasie Marie Rose Osmont ou Aumont (1820). Frère de David Louis. Protestant.
D’abord commis marchand à Bâle, il entre ensuite au service de la France dans le bataillon auxiliaire du Mont-Terrible en 1799, en tant que fourrier. Sous-lieutenant (an 10/1802), lieutenant à Austerlitz, décoré à Iena, il est fait capitaine sur le champ de bataille de Pultusk. Blessé à Albiera, il est fait prisonnier par les anglais et est échangé par le maréchal Soult. Major (1812), colonel (1813), général de Brigade (1814). Mis à pied après les Cent-Jours (1815), il est réintégré à l'armée en 1819. Maréchal de camp (1823), il est promu lieutenant général en 1833 alors qu’il est commandant en chef par intérim des forces militaires françaises (armée d'Afrique) en Algérie (1833-1834). Alors qu'il commande la division militaire et la place de Strasbourg (1834-1840), il fait échouer la tentative de coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte (futur Napoléon III) en 1836, ce qui lui vaut d'être élevé à la dignité de pair de France, titre qui devient effectif en 1839, après qu'il eut reçu la grande naturalisation. V. termine sa carrière comme commandant de la garnison de Besançon (1840-1848).
Décoré de la Légion d'honneur en 1807, dont il sera plus tard grand officier, il est fait baron en 1828.

Matthieu Cortat, 26/11/2005
Dernière modification: 14/04/2016

Bibliographie

Louis Gabriel Michaud, Biographie Universelle ancienne et moderne, Graz, Akademische Druck- und Verlagsanstalt, 1966-1970 (réimpr. de 1854 et sq.)
Charles Junod, « Le Général Théophile Voirol, gouverneur de l'Algérie », in Les Intérêts du Jura, n° 6, 1958, p. 129-139
André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 646
Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Un général né à Tavannes : Théophile Voirol, dossier web
Thomas Schmid, « Voirol, Théophile », in Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 5.8.2013