Joset (Ioset), Germain (1906-1992)

Joset (Ioset), Germain (1906-1992)Père Rédemptoriste. De Courfaivre, né le 12 octobre 1906. Décédé dans sa commune d'origine le 18 septembre 1992. Plus connu sous le nom de Père Germain. Son patronyme s'écrivait Ioset.
J. suit les classes primaires de Courfaivre jusqu'en 1919, date à laquelle il est emmené au Juvenat des Rédemptoristes à Uvrier en Valais. Après six ans d'études, J. s'en va pour Blankenberg (Hollande) pour une année de noviciat. Il poursuit par le Grand séminaire d'Attert en Belgique. Néanmoins, après une année, atteint d'une « phtisie galopante », J. est obligé d'interrompre ses études. Après trois mois passés au préventorium de Laye-St-Christophe (Vosges), il se rend à Ayer (VS) pour continuer sa formation sous la direction du Père Sanglard, rédemptoriste et alors curé d'Ayer. Trois ans plus tard, J. retourne en Belgique pour y achever ses études. Il obtient le sous-diaconat à Luxembourg (26.7.1931), le diaconat à Namur (10.8.1931) et enfin l'ordination sacerdotale à Namur (19.9.1931). Après son année pastorale, J. donne sa première messe à Courfaivre le 14 août 1932. Les cinq années suivantes, il les passe au Juvenat d'Uvrier en tant que professeur tout en étant aumônier du pénitencier de Crêtelongue.
En 1936, il se fixe à Châtel-St-Denis, comme missionnaire. De là, il parcourt la France et la Suisse durant vingt-huit ans. Dans le Jura, il inaugure les journées de vocation, les retraites aux « servantes de cure » (la première a lieu à Soyhières du 4-7 mai 1947), et les retraites aux « veuves ». En Romandie, il inaugure les « retraites mixtes des jeunes », ce qui à l'époque fit scandale. Il change aussi la liste des sermons traditionnels des missions, figée depuis des années, si bien qu'il reçoit le surnom de « révolutionnaire » par les vieux missionnaires !
Il décide finalement de renoncer aux missions pour une paroisse plus stable. Durant cinq mois, il fait l'intérim dans la paroisse de St-Luc (VS) puis est appelé pour un remplacement de deux mois à Porrentruy. Il y reste finalement deux ans avant d'être nommé officiellement à la paroisse d'Asuel-Pleujouse (20.8.1966). Cette dernière lui doit la création d'une école enfantine paroissiale et la rénovation de la chapelle de Pleujouse.
Peu avant ses quatre-vingts ans, J. prend sa retraite et se retire à Courfaivre d'où il continue cependant à faire des remplacements dans des paroisses suisses ou françaises.

Il est l'auteur de plusieurs livres :
La belle vie de famille (1951)
Pleujouse et sa chapelle : 1881-1981 (1981)
Missionnaire jurassien au pays du corail (1986)
Quatre frères missionnaires aux quatre coins du monde (1987)
Courfaivre: ses prêtres et religieux (1988)

Emma Chatelain, 8/11/2005
Dernière modification: 29/09/2006

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra. Deuxième partie », in Actes SJE, 38, 1933, p.103
Joset, Germain, Courfaivre: ses prêtres et religieux, 1988.
Informations transmises par Michel Joset.