Hennet, Marie-Madeleine (1690-1775)

Supérieure des ursulines de Delélmont (1732-1735, 1741-1744, 1758-1764).
De Delémont, née vers 1690. Fille de Jean-Guillaume, avocat et maître-bourgeois de Delémont.
Entrée l'une des premières à Delémont en 1704, elle prend l'habit en 1705, est professe en 1708. Première delémontaine élue aux charges: assistante (1726-1729), supérieure, assistante (1733-1738), second mandat de supérieure, assistante (1744-1746, 1755-1758), à nouveau supérieure, maîtresse des novices (1767-1773).
Comme supérieure, elle doit faire face à l'animosité d'une partie de la population. Elle obtient de l'évêque l'autorisation d'augmenter la communauté de trois soeurs; elle admet la soeur Fortunée Gugger qui a désiré quitter la communauté de Fribourg, Suisse. Elle fait participer sa communauté à la vie paroissiale, notamment lors du jubilé de 1758. Elle autorise de nombreux voyages et séjours de santé et accueille des jésuites réfugiés.

Philippe Hebeisen, 1/11/2004
Dernière modification: 2/11/2004

Bibliographie

Marie-Anne Heimo, "Ursulines de Delémont", in Helvetia Sacra, VIII/I, 1994, pp. 253-254