F | D

Marchand, Jeanne (1868-1931)

Née1 en 1868, probablement à Loveresse, d’où elle est originaire. Décédée le 20 juillet 1931 à Reconvilier. Fille d’Aimé-Louis (1836-1916), chef de gare, et de Julie-Élise Vorpe (1831-1915), mariés le 6 avril 1867 à Moutier. Sœur aînée d’Ali Marchand (1870-1921).

La famille, encore domiciliée au moulin de Loveresse en 1874, s’installe à Reconvilier en 1877.

On ignore si M. poursuit une formation au-delà de l’école obligatoire. On sait seulement qu’elle ouvre en 1887 un magasin de mode, situé près de la gare de Reconvilier, qu’elle remet en septembre 1901 à Lydia Bassin.

Restée seule après le décès de ses parents, puis de son frère, M. renforce son engagement au sein de la paroisse tout en pratiquant discrètement la charité. Dès lors, elle est l’âme de toutes les bonnes œuvres, employant « son temps et la fortune dont elle [dispose] à secourir les pauvres de la localité »2. C’est donc unanimement regrettée « chez les infortunés du lieu »3 qu’elle meurt « après une pénible maladie »3.

Jeanne Marchand fait preuve de bonté et de générosité au-delà de la mort et de son village. À la paroisse de Chaindon, à l’arrondissement du cimetière, au fonds d’assistance de Reconvilier et aux diverses sociétés de la localité, elle lègue 13'000 francs au total. Plus de 20'000 francs supplémentaires sont partagés entre l’hôpital de district à Moutier, l’asile Mont Repos à La Neuveville, l’œuvre des Petite familles à Tramelan, la Maison blanche d’Évilard et d’autres institutions existantes ou à créer de soins aux malades, en faveur des aveugles et des « enfants arriérés »5. Les œuvres des missions « en pays païen »6 et les Arméniens persécutés ne sont pas oubliés non plus dans son testament.

Notes

  1. Cette notice a connu de précédentes versions de l'auteur ; voir la bibliographie ci-dessous.
  2. Journal du Jura, 21 juillet 1931, p. 2.
  3. Ibid.
  4. Ibid.
  5. Journal du Jura, 3 septembre 1931, p. 6.
  6. Ibid.

Auteur·trice du texte original: Cyrille Gigandet, 26/06/2024

Bibliographie

Littérature spécialisée

  • Actes de la SJE 1922, 27, 1923, p. 93.
  • Cyrille Gigandet, « Un grand coeur », Le Quotidien jurassien, 6 avril 2024, p. 9.
  • Cyrille Gigandet, « Jeanne Marchand (1868-1931) », SocRec, 9 juin 2024 [en ligne].

Presse

  • Le Jura, 26 décembre 1874, p. 4 ; 22 mai 1877, p 4 ; 4 mars 1887, p. 3.
  • Journal du Jura, 5 février 1897, p. 4 ; 28 septembre 1901, p. 4 ; 12 août 1915, p. 6 ; 24 juin 1916, p. 6 ; 17 mars 1921, p. 6 ; 21 juillet 1931, p. 2, p. 5 ; 13 août 1931, p. 4 ; 3 septembre 1931, p. 6.
  • Le Franc-Montagnard, 3 septembre 1931, p. 3.

Suggestion de citation

Cyrille Gigandet, «Marchand, Jeanne (1868-1931)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://www.diju.ch/f/notices/detail/1003978-marchand-jeanne-1868-1931, consulté le 25/07/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.