F | D

Fellner, Robert (1959-)

Né à Madison (Wisconsin, États-Unis) le 31 octobre 1959. Fils de Else-Lotte Fellner née Wyler, artiste peintre, et de Carl Fellner, psychiatre. F. est le petit-fils du peintre argovien Otto Wyler (1887-1965), le frère de l’artiste Tom Fellner et l’oncle de l’artiste Anne Fellner. Marié, un enfant. Nationalités : Suisse, États-Unis, Autriche.


Archéologue.

Etudes et premières activités professionnelles

Né aux Etats-Unis, F. déménage en 1963 à Aarau et y passe la majeure partie de son enfance. De 1977 à 1982, il effectue un bachelor en anthropologie à l’Université de Washington, à Seattle. Durant cette période, il fouille un village « amérindien » dans l’état de Washington et un site paléoindien en Idaho, ainsi que des sites paléo- et épipaléolithiques dans le désert du Neguev en Israël. En 1984, F. obtient un master en archéologie à Londres (University College). En 1993, cette même institution lui délivre le titre de Docteur. Son travail de doctorat est publié deux ans plus tard, sous le titre Cultural Change and the Epipalaeolithic of Palestine. Pendant ses études à Londres, F. revient périodiquement en Suisse. Il travaille notamment comme technicien de fouilles sur le chantier de l’A5 dans le canton de Neuchâtel entre juin 1984 et septembre 1985.

Section jurassienne d’archéologie et paléontologie

Dès 1989, F. est engagé par la République et Canton du Jura sur les fouilles du tracé de la future autoroute A16. En 1993, il est nommé co-responsable de la fouille du hameau mérovingien de Develier-Courtételle, qu’il dirige avec Maruska Federici-Schenardi. L’investigation archéologique in situ de cet habitat rural du Haut Moyen Age est réalisée entre les années 1993 et 1997. Les travaux de terrain terminés, le projet d’étude est mis sur pied : près d’une vingtaine de chercheurs et chercheuses spécialisé-e-s y participeront, aboutissant à la publication de cinq volumes dans la série des Cahiers d’archéologie jurassienne1, parus entre 2004 et 2008.

En 2005, F. est nommé responsable de l'archéologie A16 et intègre la direction collégiale de la Section d'archéologie et paléontologie de l'Office de la culture (SAP).

En 2008, F. est nommé archéologue cantonal par intérim suite au départ de son prédécesseur François Schifferdecker. En 2010, il est pérennisé dans ses fonctions, assisté par son adjointe Céline Robert-Charrue Linder.

L’achèvement des travaux autoroutiers met un terme au financement de la Confédération. Le suivi archéologique sur le territoire jurassien dépend alors uniquement des financements cantonaux. De fait, la SAP se restructure et se déploie dès lors sur tout le territoire de la République et Canton du Jura. F. et son adjointe reforment peu à peu la Section, solidement épaulé-e-s par une dizaine de collaborateurs et collaboratrices expérimenté-e-s.

F. est également l’instigateur et, en collaboration avec le Service juridique de la République et Canton du Jura, l’auteur de la Loi sur la protection du patrimoine archéologique et paléontologique2, adoptée en deuxième lecture par le Parlement jurassien en date du 27 mai 2015. Cette base légale entièrement renouvelée ancre solidement le recensement, la protection, la conservation et la mise en valeur du patrimoine archéologique et paléontologique de la République et Canton du Jura.

F. prend sa retraite à la fin du mois de mai 2024. Céline Robert-Charrue Linder lui succède en tant que première femme au poste d'archéologue cantonale.

Enseignement et recherche

F. réalise une habilitation3 aux universités de Berne et de Bâle, où il enseigne également. Par ailleurs, il participe au développement de projets collaboratifs entre l'Université de Bâle et l'Archéologie cantonale jurassienne. De nombreuses recherches sur le territoire jurassien sont ainsi réalisées, notamment à Cornol-Saint-Gilles (bois sacré d'époque celtique), Courrendlin-Montchaibeux (fortification laténienne) ou Charmoille-Miserez (villa gallo-romaine).

Publications (choix)4

Notes

  1. CAJ 13 à 17.
  2. LPPAP, RSJU 445.4.
  3. Sa recherche est intitulée Develier-Courtételle, un habitat rural mérovingien. Apports de l’études des structures et de l’analyse spatiale à l’organisation et de l’histoire d’un hameau du Haut Moyen Âge.
  4. Cette liste ne présente notamment pas les contributions de F. à la revue Archéologie et Transjurane, aux Cahiers d'archéologie jurassienne, à l'annuaire du Centre d'études et de recherche (CER) Jurassica et à l'Almanach du Jura.

Auteur·trice du texte original: Lucie Hubleur et Céline Robert-Charrue Linder, 30/05/2024

Bibliographie

Littérature spécialisée

  • Ludwig Poget, « Archéologie », Dictionnaire du Jura (DIJU), 25 novembre 2011/6 octobre 2008 (consulté le 17 mai 2024).
  • Emma Chatelain, « Centre d'Etudes et de Recherches (CER) », Dictionnaire du Jura (DIJU), 15 novembre 2011/1er décembre 2005 (consulté le 27 mai 2024).
  • Tapan Bhattacharya, « Wyler, Otto », trad. Roxane Jacobi Humbert-Droz, Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), 13 février 2013 (consulté le 16 mai 2024).
  • Emma Chatelain, « Office de la culture de la République et Canton du Jura (OCC) », Dictionnaire du Jura (DIJU), 13 février 2023/14 juillet 2008 (consulté le 17 mai 2024).

Presse

  • Le Franc-Montagnard, 5 septembre 2008, p. 2 ; 29 septembre 2009, p. 2 ; 8 décembre 2009, p. 4 ; 20 février 2014, p. 7.
  • L'impartial, 25 septembre 2009, p. 14 ; 27 novembre 2009, p. 9.
  • L'Ajoie, 12 février 2015, p. 5 ; 17 février 2015, p. 3 ; 2 juin 2015, p. 5 ; 13 septembre 2016, p. 2 ; 22 septembre 2016, p. 3 ; 24 septembre 2016, p. 2 ; 8 avril 2017, p. 3 ; 18 mai 2017, p. 2 ; 12 août 2017, p. 2 ; 27 juin 2019, p. 14 ; 26 mars 2020, pp. 2-3.
  • ArcInfo, 27 septembre 2021, p. 11 ; 28 septembre 2021, p. 10 ; 29 septembre 2021, p. 15.

Sites internet

  • jura.ch, 26 novembre 2009 (consulté le 17 mai 2024) ; 7 mars 2024 (consulté le 16 mai 2024) ; s.d. (consulté le 17 mai 2024) ; s.d. (consulté le 17 mai 2024) ; s.d. (consulté le 17 mai 2024).
  • canalalpha.ch, 23 juin 2015 (consulté le 16 mai 2024).
  • rfj.ch, 23 avril 2019 (consulté le 16 mai 2024).
  • kunstbreite.ch, 9 décembre 2019 (consulté le 16 mai 2024).
  • lqj.ch, 14 février 2023 (consulté le 16 mai 2024).
  • annefellner.com, s.d. (consulté le 16 mai 2024).
  • daw.philhist.unibas.ch, s.d. (consulté le 16 mai 2024).
  • iaw.unibe.ch, s.d. (consulté le 17 mai 2024).
  • recherche.sik-isea.ch, s.d. (consulté le 16 mai 2024).
  • rsju.jura.ch, s.d. (consulté le 16 mai 2024).

Autres

  • Informations transmises par Robert Fellner (2024).

Iconographie

Robert Fellner (source : Le Quotidien Jurassien, 2017).

Suggestion de citation

Lucie Hubleur et Céline Robert-Charrue Linder, «Fellner, Robert (1959-)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://www.diju.ch/f/notices/detail/1003964-fellner-robert-1959, consulté le 25/07/2024.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.