Deutsch

Brasserie des Franches-Montagnes (BFM)

La Brasserie des Franches-Montagnes (BFM), sise à Saignelégier, est créée par Jérôme Rebetez en juin 1997 grâce à l’argent (50'000.- CHF) gagné lors d’un concours télévisé, « Le rêve de vos 20 ans ». L’entreprise est alors l’une des pionnières dans la bière artisanale suisse et produit 10-12'000 bouteilles par mois en 1998.
D’emblée les produits se démarquent par leur inventivité, tant en terme d’ingrédients que de communication ; on peut notamment penser aux affiches signées Plonk & Replonk ou à l’organisation de la St-Valentin 2014 à la brasserie, en présence de l’équipe de 120 secondes (célèbre chronique de la RTS), puisque Serge Jacquet et Gilles Surchat affolent les platines.
Aujourd’hui, l’acronyme BFM désigne autant la brasserie que d’abord les bières produites, tant l’identification aux trois lettres est forte. Et la marque se décline d’ailleurs en nombreux produits dérivés, des verres aux t-shirts, etc.

Le savoir-faire du fondateur et propriétaire des BFM est reconnu loin à la ronde puisqu’en 2009, année de la consécration par le New York Times (cf. infra), des représentants de la marque allemande « Schneider Weisse », l'une des bières blanches les plus bues en Suisse, se sont rendus à Saignelégier pour découvrir comment se fabrique de la bière en fût de chêne.
2009 est d’ailleurs l’année de la transformation de l’entreprise individuelle « Jérôme Rebetez » en société anonyme, sous la raison sociale « Brasserie BFM SA », dont Jérôme Rebetez devient président du conseil d’administration. L’entreprise brassicole emploi alors une dizaine de personnes, affiche une croissance annuelle à deux chiffres grâces à ses spécialités de plus en plus prisées par les consommateurs. La réputation des BFM est au beau fixe.
En 2010, la Brasserie des Franches-Montagnes quadruple sa production et inaugure une nouvelle installation de brassage. En 2011, elle produit près de 500'000 bouteilles par an. En 2013, 300'000 litres de bières sont brassés par la firme qui emploie 7 personnes à temps complets, soit 8 persoones à temps partiel et 2 brasseurs.
L’ouverture d’un bar avec un vrai zinc en 2012 permet de mieux accueillir les nombreux visiteurs et créent un meilleur cadre pour les concerts périodiques organisés à la brasserie.
En 2014, pour les dix ans de la création de la St Bon-Chien, l’un des fleurons des BFM, un festival itinérant à travers le monde est organisé par la brasserie, le Saint Bon-Chien World Tour 2014, qui prévoit de s’arrêter à Tokyo, Richmond (Virginie), Bruxelles, Paris, Lille, Barcelone, Rome, Montréal, Winterthour, etc.

L’assortiment 2014 compte 14 bières (v. page 2). Outre les « classiques » telles que La Meule, La Torpille ou La Salamandre, la carte des BFM propose souvent des brassins spéciaux créés pour des occasions particulières. L’on peut nommer par exemple « La Plage » (cuvée spéciale brassée chaque année depuis 2001 pour la Plage des Six-Pompes (Festival des arts de la rue à La Chaux-de-Fonds), la « Procrastinator Ice Bock » (congelée en extérieur dans la neige des Franches-Montagnes) ou encore en 2012 la cuvée destinée à inaugurer la nouvelle buvette des BFM et la sortie du tome deux des Indociles (bande dessinée dont son frère Camille Rebetez et de Pitch Comment sont les auteurs) ; la bière est d’ailleurs étiquetées avec un dessin de Pitch Comment.

D’autres nouveautés régulières ou spécialités saisonnières alimentent régulièrement le catalogue des BFM. Ainsi, à l’initiative du cafetier fribourgeois José Leal (Café Populaire), Jérôme Rebetez crée la « Bière de la St-Nicolas » 2012 (tradition fribourgeoise), bière qui acquiert une nouvelle étiquette pour l’occasion, réalisée par le sérigraphe fribourgeois Serge Nidegger. Mentionnons encore les cuvées anniversaire, produites chaque années à l'occasion d'un brassin public qui a lieu depuis 1998 chaque premier vendredi et samedi de novembre. Sans oublier « La Dragonne », qui se boit chaude !, ou les éditions limitées, comme la « Spike & Jérôme », Collaboration entre la brasserie Terrapin à Athens (Georgia, USA) et la BFM.

L’offre très riche et diversifiée des produits BFM est présente dans de nombreux pays, à commencer par la Suisse : USA, Japon, Norvège, France, Italie, Belgique, Danemark.

Distinctions :
- 1er prix du « Swiss homebrewing Trophy » décérné à Jérôme Rebetez au cours de ses études d’ingénieur en œnologie et viticulture
- 1er prix d’un concours télévisé « Le rêve de vos 20 ans », catégorie entreprise (1997)
- Médaille d’or (La Mandragore) aux Solothurner Biertage 2005, catégorie « Obergärige Spezialitäten »
- Médaille d’or (La Torpille) décrochée aux Solothurner Biertage 2006, catégorie « Belgium Style Beer OG »
- Médaille d’argent (Alex le Rouge) et médaille de bronze (Cuvée du 9ème) lors du 1er Concours Suisse des Bières extrêmes des Solothurner Biertage 2007
- L’Abbaye de Saint Bon-Chien est élue meilleure bière élevée en fûts de chêne du monde par Eric Asimov, critique gastronomique au New York Times (2009)