Jaquet, Alfred (1865-1937)

Né à Saint-Imier le 31 mai 1865. Décédé le 2 mars 1937 à Bâle. Fils de James (1831-1906) et de Catherine Sandherr, originaire de Mulhouse. Epouse à Bâle (1896) Emilie (1868-1951), fille d'Emanuel Paravicini (1839-1896) et d'Elise Heusler. Père d'Emanuel (né en 1897), directeur de la fabrique familiale Jaquet SA, et de Nicolas (1898-1986).
Etudes à l'Université de Neuchâtel (physique et chimie) puis médecine à Bâle et Tübingen (examen en 1886 à Bâle). Thèse en pharmacologie (1892).
Médecin assistant (jusqu'en 1895) puis médecin-chef jusqu'en 1902, de même que chef du laboratoire de médecine interne.
Professeur de médecine interne (1898-1902) puis de pharmacologie (1902-1932) à l'Université de Bâle.
Depuis 1906, il s'occupe aussi de la direction de l'entreprise familiale James Jaquet SA, qui vient de s'installer à Bâle.
En 1907, il fonde le sanatorium « La Charmille » à Riehen et en devient le directeur.
Rédacteur du Korrespondenz-Blatt für Schweizer Aertzte (1893-1917) et du Schweizer Medizinal-Kalender (1895-1915).
Auteur de plusieurs travaux de médecine.

Emma Chatelain, 8/02/2012

Bibliographie

Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, volume IV, Neuchâtel 1928, p. 265
Heinrich Buess, « Jaquet, Alfred », in Neue Deutsche Biographie 10, [1974], p. 352