Deutsch

Chopard, Genève

Maison d'horlogerie-joaillerie de luxe dont la naissance remonte à la fondation, en 1860 à Sonvilier, d'une manufacture d'horlogerie par Louis-Ulysse Chopard.
Il confectionne alors des montres de poche soignées, ultraplates, de précision et dites de « bon courant », c'est-à-dire pour tous les jours. En 1912, il part prospecter sa clientèle en Europe de l'Est, en Russie et en Scandinavie, devenant fournisseur du tsar Nicolas II. Après son décès, son fils Paul-Louis (1859-1940) continue de développer l'entreprise. En 1921, il ouvre une succursale à La Chaux-de-Fonds, qui deviendra le siège de la société l'année suivante. En 1937, la maison s'installe à Genève.
La troisième génération, en la personne de Paul-André Chopard (1898-1968), poursuit la tradition familiale. En 1963, comme ses fils ne sont pas intéressés à reprendre la manufacture, Paul-André Chopard la vend à Karl Scheufele, représentant de la troisième génération d'une famille d'horlogers joailliers allemands propriétaire de la société Eszeha basée à Pforzheim et fondée en 1904. Les deux maisons fusionnent sous le nom de Chopard et entament dès lors une croissance importante. L'entreprise grandit et de nouveaux bâtiments de production sont construits à Pforzheim en Allemagne et à Meyrin-Genève (1975).
En 1976 naît le concept Happy Diamonds qui va devenir une référence de la maison. Il met en scène des diamants libres, placés entre deux verres saphir et évoluant autour du cadran.
1983 voit l'ouverture de la première boutique Chopard en Asie, à Hong Kong, suivie trois an plus tard d'une boutique Chopard à Genève.

En 1996, Chopard revient à ses origines : Karl-Friedrich Scheufele (fils de Karl) fonde une manufacture horlogère à Fleurier dans le canton de Neuchâtel, dévolue à la production de mouvements de haute précision. Depuis 2006, Fleurier accueille aussi le musée « L.U.CEUM, Traces du temps ».

Depuis 1988, Chopard sponsorise le rallye automobile Mille Miglia (de Brescia à Rome). Dix ans plus tard, son partenariat avec le Festival de Cannes amène la marque à créer la Palme d'Or dessinée par sa co-présidente et directrice Caroline Gruosi-Sheufele (fille de Karl). Pour l'édition 2008, elle lance la collection Red Carpet, une production spéciale Festival de Cannes de 61 pièces.

Robin Moschard et Emma Chatelain, 30/01/2012
Dernière modification: 20/02/2012

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Dossier documentation « Chopard »

Bibliographie

Spécial 10 ans Chopard Manufacture, Genève, ACE publishing, 2006
Gisbert L. Brunner, Chopard, [S.l.], [s.n.], [1999] (Berne : Buri Druck)
Chronos Spécial Chopard, hors série 01/2001 (numéro spécial du magazine Chronos)
Iris Wimmer-Olbort, 1904-2004 : Karl Scheufele : une entreprise familiale au fil du temps, 2004
Kathleen H. Pritchard, Swiss Timepiece Markers 1775-1975, 1997, p. C-41
http://www.hautehorlogerie.org/en/brands/partners/chopard/ (30.1.2012)
http://www.puretrend.com/marque/chopard_b4294721145/histoire_i1/1 (30.1.2012)
http://www.lacotedesmontres.com/Les-montres-Chopard-histoire-actualites-evenements-horlogers-shooting-prix-du-neuf-cote-de-l-occasion-et-annonces-No_7301.htm (30.1.2012)
http://www.guide-joaillerie.org/category/joaillerie/chopard-joaillerie/ (30.1.2012)
http://www.montrespassion.ch/ (30.1.2012)

Lien: http://www.chopard.com/en/pages/home.aspx