Antoine, Norbert François (1768-1847)

Originaire de Porrentruy, il y naît le 6 juin 1768. Décédé à Beurnevésin le 16 décembre 1847 (inhumé le 18). Fils de François Remy, bourgeois, et de Marie Elisabeth née Guélat. Frère cadet de Joseph (1767-1814).
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1790 (7 mois) et 1791, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 25 mai 1790 ; il est ordonné sous-diacre le 16 juin 1791, diacre le 15 décembre 1791, prêtre le 8 juillet 1792 (à Fribourg). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 11 juillet 1792. Vicaire domestique du curé de Bure pendant deux ans.
Il se réfugie à Soleure en 1793, à Laufenburg en 1798, dans la Forêt-Noire en 1799. Demandé à Alle, il administre Bressaucourt dès janvier 1801. En outre, selon Suratteau, il a été arrêté à Delémont, transféré à Porrentruy et menacé au point qu'il dut prêter le serment, mais en tomba malade. Dès qu'il le peut, il abjure ce serment aux pieds du provicaire Didner.
Encore mentionné comme desservant à Bressaucourt (et Montancy, F) en août 1801, en septembre 1802 et en janvier 1803, il est nommé desservant de la nouvelle succursale de Beurnevésin (détachée de Damphreux) à la réorganisation et prête le serment lié à son entrée en fonction le 27 avril 1803, dans l'église de Porrentruy. A la mort de son frère Joseph, curé de Charmoille, survenue le 11 mars 1814, il devient administrateur de cette paroisse pour quelques mois ; dans le registre des baptêmes, il est cité du 2 mars au 8 octobre 1814 (le nouveau curé, Jean Baptiste Prudat, est nommé le 1er août 1815).
Le 2 janvier 1815, A. est nommé curé à Ocourt par l'officialité du diocèse de Strasbourg (pour y succéder à Conrad Joseph Ursanne Buchwalder, prévu pour aller à Charmoille). En fait, cette nomination est restée sans effet. Le 21 mai 1815, il est nommé par l'officialité bâloise curé de Bonfol (paroisse vacante par le décès de Henri François Brochard). Il reste toutefois administrateur de Beurnevésin jusqu'en 1825 (Beurnevésin reçoit un nouveau curé en la personne de Pierre François Henry le 1er octobre 1825) ; il a aussi été chargé pendant quelques mois de l'administration de Damphreux, après la mort du curé Jean Joseph Bailat (8 août 1817).
Suite à toute une série de controverses au sein de la paroisse (dès l'année 1831), il doit finalement donner sa démission de curé de Bonfol le 23 août 1833 (son successeur, Henri Joseph Coeudevez, est nommé le 11 novembre). Il quitte alors Bonfol et se retire à Beurnevésin.

Jean-Pierre Renard, 27/10/2009

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 153
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)