Corgémont (électrification), 1895

En 1893, la Fabrique d'horlogerie de Fontainemelon (FHF) décide d'installer une dynamo dans sa Fabrique du Bas. Le 23 janvier 1895, le directeur, Charles Junod, signe une convention avec la commune pour l'éclairage public du village. Le réseau électrique est construit durant l'été 1895 par les ouvriers de Corgémont de la FHF et est mis en service le 1er octobre. Dès les début du XXe s., la population et notamment certains industriels du village se plaignent de ne pas recevoir l'électricité dont ils auraient besoin. Pour répondre à cette demande croissante, Charles Junod tente de trouver une force d'appoint auprès des Forces Motrices Bernoises (FMB) ou de la Société des forces électriques de La Goule (SEG) qui refusent toutes les deux (en fait ces deux sociétés avaient de manière confidentielle délimité leurs zones d'exploitation ; Corgémont faisait partie de la zone de la SEG, mais cette dernière n'avait pas assez d'électricité pour lui en fournir d'où blocus).
La situation continue donc d'empirer. Edouard Junod, qui a remplacé son père à la tête de l'entreprise, tente alors d'élaborer un projet d'usine électrique sur le Bez, un affluent de la Suze. Le 22 avril 1918, l'Association des Usiniers de la Suze (AUS) accepte de vendre le site à la FHF et les travaux peuvent commencer. Ils sont cependant stoppés par le décès inattendu d'Edouard Junod en automne 1918. Le nouveau directeur, Edouard Convert, ne se montre pas très pressé de terminer ces travaux et ce n'est qu'en automne 1919 que les premiers essais peuvent être effectués. Malheureusement, la centrale ne produit qu'à peine la moitié de ce qui était espéré. En janvier 1920, elle est cependant mise en route et livre ses premiers kWh. Elle cessera de fonctionner au début des années 1990. Entièrement rénové en 2005, elle fonctionne aujourd'hui et est la propriété d'ETA SA.

La centrale du Bez ne suffisant donc pas à répondre à la demande, les représentants de la FHF, de la commune et des FMB vont finalement trouver un accord et dès 1921, les FMB commencent les travaux qui pourront relier Corgémont au réseau FMB de Tavannes. Depuis le 1er janvier 1922, l'approvisionnement de Corgémont dépend uniquement des FMB.
La centrale hydroélectrique de la Fabrique du Bas est aujourd'hui la propriété d'ETA SA à Fontainemelon et fonctionne toujours.

Emma Chatelain, 14/05/2009
Dernière modification: 14/07/2009

Bibliographie

Bernard Romy, Le Meunier, l'horloger et l'électricien. Les usiniers de la Suze, 1750-1950, Intervalles, no 69-70, automne 2004, p. 99-107
Bernard Romy, La Suze, une rivière au parfum d'énergie ! [Enregistrement vidéo], Les Films de la Côte, 2008