Deutsch

Groupe Sanglier

Le Groupe Sanglier, mouvement de la jeunesse antiséparatiste, voit le jour le 14 décembre 1973 à Tramelan, dans le cadre de la campagne pour le plébiscite du 23 juin 1974. Il est issu des Jeunesses civiques du Jura bernois, mouvement fondé par Paul Gehler en 1965, à l'occasion du 150e anniversaire de l'entrée du Jura dans la Confédération. Le passage des Jeunesses civiques au Groupe Sanglier ne répond pas à une volonté de transformer ce mouvement sur le fond, mais plutôt à une volonté de moderniser son nom, son logo et de l'élargir à l'ensemble du Jura. Le premier président de ce mouvement est Jean-Paul Gehler (fils de Paul). Le Groupe Sanglier est ensuite pris en mains par Roland Benoît (UDC), André Ducommun (PS) et Jean-Pierre Fluemann. A la fin des années 1970, le groupe est mis en veilleuse, notamment en raison de quelques manifestations ayant mal tourné. En 1982, Marc Houmard prend contact avec Guillaume-Albert Houriet, le fils de René-Albert Houriet, fondateur de l'Association des Jurassiens bernois de l'extérieur (AJBE), pour lui demander de relancer le Groupe Sanglier. Guillaume-Albert Houriet accepte et prend la présidence du groupe, fonction qu'il occupe pendant 25 ans, jusqu'à fin 2007. Michael Schlappach lui succède alors à la tête du groupe.

Groupement mixte dès sa fondation, le Groupe Sanglier compte 4000 membres en 1977 et environ 3000 aujourd'hui. Tous les partis y sont acceptés, le seul lien entre ses différents membres étant la volonté de lutter pour le maintien du Jura dans le canton de Berne puis pour le maintien du Jura bernois dans le canton de Berne notamment en empêchant toute ingérence des séparatistes dans les affaires du Jura bernois.
Aujourd'hui, même si le Groupe Sanglier existe toujours et est bien présent, ses actions restent discrètes.

Ses organes sont l'Assemblée des délégués, le Comité directeur, les comités de districts, de zones et de sections, la commission de vérification des comptes. Le Groupe Sanglier publie un journal, Le Boutoir, paraissant quatre fois par année.

Emma Chatelain, 28/11/2006
Dernière modification: 21/09/2011

Bibliographie

Jura bernois 1952-1977, Tavannes, Ed. de Force Démocratique, 1977, p. 41
Pichard, Alain, La Question jurassienne. Avant et après la naissance du 23e canton suisse, Lausanne, 2004, p. 109
Emma Chatelain, « Nous sommes des hommes libres sur une terre libre ». Le mouvement antiséparatiste jurassien (1947-1975), son idéologie et ses relations avec Berne, Alphil, 2007
Le Journal du Jura, 23 novembre 2007

Lien: http://www.groupe-sanglier.ch/