Hennet, Germain (1945-2010)

Hennet, Germain (1945-2010)

Originaire de Delémont, il y naît le 1er décembre 1945. Décédé le 1er décembre 2010. Fils de Germain Hennet, fonctionnaire fédéral, et de Camille née Flückiger, ménagère. Son grand-père a fondé le premier haut-fourneau du Brésil (1880) avec des ouvriers de Courroux partis durant la crise. Neveu de Charles Hennet, député au Grand Conseil bernois. Divorcé. Deux enfants.
Après une formation d'employé de commerce (1964), H. obtient une maturité au Collège St-Michel à Fribourg (1965). Il fait ensuite des études d'économie à l'Université de Fribourg (1966-1970). Durant ces années, H. est membre du Mouvement universitaire jurassien (MUJ).
Il travaille successivement auprès des entreprises Swiss Life (1971) et Nestlé (1972-1973) puis auprès de l'Association suisse des banquiers (dès 1973) dont il est, en 2006, membre du Comité Exécutif, à Bâle.
Membre du conseil d'administration de Robinson Nugent SA à Delémont, membre de la Chambre de Commerce international à Paris, du Comité consultatif économique et industriel auprès de l'OCDE (BIAC) à Paris et du conseil d'administration de Multipay Switzerland (1992-2002). H. a notamment joué un rôle important dans les systèmes de paiement européens (eurochèque et carte Maestro).
En 1973, H. adhère au Parti libéral-radical jurassien. Secrétaire à l'Opinion Radical, il est conseiller de ville de Delémont (1978-1987), président du conseil de l'Hôpital régional de Delémont (HRD, 1988-1990) et président de Bourgeoisie de Delémont (1984-1991). A ce titre, il initie la reconstruction du Chemin de Brunchenal, la reconstruction de la ferme « La Charbonnette » et l'alimentation en eau des fermes bourgeoises du Brunchenal et du Vorbourg.
En 1989, H. est élu au Parlement jurassien, d'abord comme député suppléant (1989-1994) puis comme député titulaire (1994-2002 et de nouveau dès 2006). Il y préside la commission de la santé (1995-1998), puis celle de la justice et des pétitions (1999-2002). H. est l'auteur d'un grand nombre d'interventions orales ou écrites durant ses années de mandat parlementaire. On peut citer notamment son appui, réitéré à plusieurs reprises, à la ligne ferroviaire Bienne-Delémont-Bâle, ses prises de position quant à l'Europe, au système des impôts ou encore au domaine de la santé.
Membre honoraire de la Société fédérale de gymnastique, membre de l'Association des fourriers jurassiens et de la Société de mycologie.
A l'armée, H. est fourrier (1966).

Emma Chatelain, 3/08/2006
Dernière modification: 12/01/2011

Bibliographie

Informations transmises à l'auteur par Germain Hennet.
Le Quotidien jurassien, 28 décembre 2010