Courbat (Corbat), Pierre Antoine (1756-1807)

Né à Buix, son lieu d'origine, le 6 octobre 1756. Décédé à Coeuve le 22 mars 1807. Fils de Joseph et d'Ursule, née Plumey.
Ordonné diacre le 23 décembre 1780, prêtre le 9 juin 1781 (à Porrentruy, dans l'église du collège). Il est approuvé pour la première fois le 19 juin 1781. Il est cité comme vicaire à Bressaucourt en 1784, à Fréland (F, Haut-Rhin, arr. Ribeauvillé, cant. Lapoutroie) le 8 juillet 1785, à Orbey (F, cant. Lapoutroie) du 13 février 1786 au 12 octobre 1791, à Coeuve au moins dès 1793 (cité à ce titre en 1795 et 1798). Vicaire du curé de Porrentruy à Coeuve, il se réfugie à Soleure en 1793. En 1798 ou 1799, il est à Wyhlen (Grenzach-Wyhlen, Bade-Wurtemberg). Cité comme vicarius curatus à Coeuve en août 1801 et en septembre 1802, il est confirmé comme desservant de cette nouvelle succursale à la réorganisation ; cité comme tel en janvier 1803, il prête le serment lié à sa charge le 27 avril 1803, dans l'église de Porrentruy. Il reste à Coeuve jusqu'à sa mort
N.B. Il est parfois appelé « Antoine Courbat le jeune », pour le distinguer de Pierre Antoine Courbat (1737-1803), dit « l'Aîné », curé de Courtemaîche jusqu'en 1803.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 17/11/2005
Dernière modification: 24/11/2009

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p.130
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 245
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)