Gerber, Robert (1879-1948)

Né à Saint-Imier en 1879. Décédé le 20 mai 1948 à Neuchâtel. Marié à Louise Morel, parente du doyen
Charles-Ferdinand Morel. Pasteur.
Après sa scolarité à Saint-Imier, il suite les cours du gymnase de Neuchâtel puis étudie la théologie à la Faculté indépendante neuchâteloise. Il termine ces études par un séjour en Allemagne, aux universités de Tubingue et de Berlin.
En 1904, il est nommé suffragant dans une paroisse française à Mazamet. Trois ans plus tard, il rentre au pays, à Orvin d'abord puis à Bévilard (dès 1909) où il est nommé pasteur. Durant la guerre de 1914-1918, G. est aumônier du Régiment 9. En 1915, il est appelé par sa paroisse natale à succéder au pasteur Fayot. Il occupe cette fonction jusqu'en 1944, date à laquelle il prend sa retraite et se retire à Neuchâtel.
De 1934 à 1947, G. préside la Société des pasteurs jurassiens et pendant quelques années, il est aussi à la tête du Comité du Fonds des étudiants en théologie.
Historien autodidacte, G. est l'auteur de la brochure commémorative de la Réformation bernoise intitulée Chez nous, il y a 400 ans (1928), des chapitres consacrée à l'Erguël et au Jura Nord dans l'ouvrage bilingue l'Histoire de la Réformation bernoise, d'un important ouvrage sur l'Histoire de Saint-Imier et collabore à la rédaction du volume de Guillaume Farel paru en 1930, à l'occasion du jubilé de la Réformation à Neuchâtel. Il écrit aussi de nombreux articles publiés dans les Actes de la Société jurassienne d'Emulation (SJE) dont il fait partie. De 1920 à 1923, G. est vice-président de sa section d'Erguël puis président de 1923 à 1925. A Neuchâtel, il collabore au Musée neuchâtelois et est membre de la Société d'histoire.

Emma Chatelain, 7/04/2006
Dernière modification: 24/10/2007

Bibliographie

ASJE, 52, 1948, pp. 280-284
Le Jura bernois, 22 mai 1948