Carraz, Louis (1814-1880)

Originaire de Porrentruy. Né en 1814. Décédé en 1880. Frère de Jean-Baptiste Carraz et Sébastien Carraz, une sœur. Épouse Résy Segnier. Un fils.
École primaire avec Joseph Trouillat de 1820 à 1825 à Porrentruy, puis collège de Porrentruy. Études en médecine à Vienne. Brevet bernois de médecin-chirurgien en 1838. Chirurgien militaire dès 1839. Médecin établi à Porrentruy (1840-1880), chef du service de médecine de l’Hôpital bourgeois (1845-1870).
C. siège avec Joseph Trouillat à la commission des écoles primaires (dès 1844), au comité patriotique (1846) et au Petit Conseil communal de Porrentruy de 1847 à 1849. Abonné au journal conservateur Réveil du Jura en 1860. Ses convictions séparatistes lui valent une incarcération aux prisons de Berne en 1864.
Membre de la Société helvétique des sciences naturelles (dès 1835) et de la Société jurassienne d’Émulation SJE.
Auteur de « De l'exercice de la médecine dans le canton de Berne et le Jura en particulier », in Actes de la Société helvétique des sciences naturelles, 1853.

Pierre-Yves Donzé et Philippe Hebeisen, 21/10/2004
Dernière modification: 9/11/2021

Bibliographie

Actes de la Société helvétique des sciences naturelles, vol. 38, 1853, p. 61, www.e-periodica.ch (consulté le 20.10.2021)
Jean-Pierre Bélet, Mémoires pour servir à l’histoire du Pays de Porrentruy depuis l’invasion des alliés jusqu’en 1883, tome I, Porrentruy 1971, pp. 193, 422 ; tome II, Porrentruy 1973, pp. 375-176
www.chronologie-jurassienne.ch (consulté le 20.10.2021)
P.-Y. Donzé, L'hôpital bourgeois de Porrentruy, Porrentruy, 2000, p. 187
Benoît Girard, Vie politique et sociale à Porrentruy à l’époque de la régénération. Le journal de Désiré Kohler (9 novembre 1838 – 24 octobre 1842), Neuchâtel : éditions Alphil, 2015, p. 192
D. Prongué, Joseph Trouillat, un itinéraire entre politique et histoire, 1815-1863, Fribourg, 1998, p. 556


 


Notice actualisée par Kiki Lutz (09.11.2021)