Deutsch

Billieux, Xaveria Eléonore Conradina de (1771-1841)

Née d'Andlau, baptisée le 25 janvier 1771 à Arlesheim. Décédée au même endroit le 11 août 1841. Fille du bailli de Birseck, François Charles d'Andlau, et de Balbine d'Andlau, née de Staal. Epouse Ursanne Conrad Joseph de Billieux (4 janvier 1801, Fribourg-en-Brisgau). De nombreux frères et soeurs, dont Conrad d'Andlau, qui était gouverneur général de l'ancien Evêché de Bâle en 1814-1815. Nièce du chanoine Henri de Gléresse. Sans enfants. Catholique.
B., nommée Laure, est devenue chanoinesse à Remiremont en 1787. Suite à la révolution française et à l'abolition du chapitre noble de Remiremont le 7 décembre 1790, elle perd sa pension de chanoinesse et rentre dans sa famille. Elle vit d'abord avec sa mère Balbine et quelques-uns de ses frères et soeurs en exil à Hägendorf près d'Olten (1793-1797), puis à Fribourg-en-Brisgau.
Après son mariage, elle s'installe à Porrentruy avec son époux. Elle s'y occupe de son oncle, souffrant d'une maladie mentale, Henri de Staal (1740-1809) ainsi que de la très âgée Marie Victoire Madeleine de Gléresse, née Rinck de Baldenstein (1719-1810). Après leur décès, B. s'engage activement dans la restauration de l'Ermitage d'Arlesheim.
Après la bataille de Leipzig, les alliés entrent dans l'ancien Evêché de Bâle - nommé maintenant Principauté de Porrentruy - qui appartenait à la France depuis 1793 et qui devait en être détaché après la défaite de Napoléon. Le commandant d'une division bavaroise menace alors d'incendier le village de Chevenez (fin 1813) pour se venger de coups de feu tirés contre ses troupes. L'intervention courageuse de B. permet d'éviter le drame.
De 1816 à 1822, elle vit avec son mari à Berne où Ursanne Conrad Joseph de Billieux fait partie du Petit Conseil. En 1822, le couple retourne à Porrentruy. Après le décès de son mari en 1824, B. déménage de Porrentruy à Friboug-en-Brisgau auprès de ses frères et soeurs. En 1840, après qu'ils furent tous décédés, elle s'installe à Arlesheim, le lieu de sa naissance.

Vanja Hug, 15/04/2011
Traduction: Vanja Hug, 28/04/2011
Dernière modification: 21/06/2011

Fonds d'archives

Archives de l'Etat Fribourg en Brisgau, dépôt de Mentzingen, signature U 100/1, No. 731, 734, 883

Bibliographie

Vanja Hug, Die Eremitage in Arlesheim ' ein Englisch-Chinesischer Landschaftsgarten der Spätaufklärung, vol. 1, Worms, 2008, pp. 91-93
Jean-Pierre Bélet, Mémoires pour servir à l'histoire du Pays de Porrentruy depuis l'invasion des alliés jusqu'en 1883, vol. 1, Porrentruy, 1971, p. 6.