Laurent, Jean Baptiste (1769-1843)

Né à Fraquelfing (F, Moselle, cant. Lorquin) le 10 juin 1769. Décédé à Strasbourg le 6 juillet 1843. Fils de Jean, cultivateur, et de Barbe née Mena.
La date et le lieu de son ordination ne sont pas connus, ni les étapes de son ministère avant 1811, sinon qu'il a accompli ses études au grand séminaire de Metz. Durant la vacance du siège épiscopal de Strasbourg, L. prédicateur français et chanoine honoraire de la cathédrale (depuis 1811), est désigné le 23 mars 1814, pour succéder à Jacques Marie Louis Béat (Pacifique) Migy, curé de Porrentruy, décédé le 3 février. Cette nomination suscite de l'opposition au sein des autorités civiles et du clergé local, qui entrave son ministère ; l'évêque de Bâle (de Neveu) refuse de le reconnaître sous prétexte de sa nationalité française. L. reste néanmoins à Porrentruy en qualité de commissaire épiscopal ; il quitte Porrentruy le 2 février 1815. Son successeur, Joseph Louis Chainois, nommé curé de Porrentruy le 5 avril 1815, avait déjà été candidat à cette cure en 1814. Le 1er juillet 1815, L. est nommé desservant de Sainte-Croix-aux-Mines (Haut-Rhin, arr. Ribeauvillé), puis curé de Belfort le 1er avril 1816. Nommé vicaire général du diocèse de Strasbourg le 12 mars 1837,  il devient encore marguillier de la cathédrale (1838) et vice-président de l''uvre de la cathédrale (1839). Il apporte son concours pour relever le pèlerinage du Mont-Saint-Odile.
N.B. Un dénommé Henry Laurent, né à Fraquelfing le 18 mai 1756, curé de Brouvillers (district de Blâmont) au début de la période révolutionnaire, est vraisemblablement le frère de Jean-Baptiste Laurent.

Jean-Pierre Renard, 27/04/2010
Dernière modification: 25/06/2010

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 404
Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 174