Usines du Ticle (microcentrales hydroélectriques), Delémont

Microcentrales au fil de l'eau sur le canal du Ticle (déviation artificielle d'une partie de la Sorne).
1) La Fabrique Picard
En 1908, la fabrique d'horlogerie E.-G. et A. Picard installe une roue à aubes capable de produire 12 CV nets, utiles à son propre éclairage. Après plusieurs changements de propriétaires, l'usine Picard est acquise en juin 1930 par Adolphe-Emile et Paul Fassnacht qui y créent la Fabrique de manteaux imprégnés et de Sport SA. La roue disparaît en 1964.

2) L'usine Schäublin
En novembre 1918, François Rais, industriel à Delémont, vend sa concession sur la force hydraulique du Ticle à Charles Schäublin. En 1924, une succursale de la Société Schäublin SA est ouverte à Delémont. La production d'électricité se fera jusqu'en 1952.

3) L'atelier Jacquemai
L'atelier mécanique Jacquemai-Frères naît à la fin de l'année 1895. En 1899, les propriétaires sont autorisés à y monter une usine électrique avec accumulateurs. En 1906, la roue à aube est remplacée par une turbine à axe verticale. Dès 1900, l'électricité produite permet d'éclairer, outre l'atelier, l'appartement des propriétaires ainsi que plusieurs autres maisons du quartier, ce jusqu'en 1960.

Emma Chatelain, 7/04/2009

Bibliographie

Georges Cattin, Les centrales électriques jurassiennes, Saignelégier, 2006, p. 257-266