Hôpital de Saignelégier

Acte symbolique contre l'Etat radical, l'hôpital de Saignelégier est fondé par une ancienne soeur ursuline, Soeur Marie-Thérèse Béchaux, expulsée suite au Sonderbund et revenue dans les Franches-Montagnes en 1850. Elle est alors encouragée par le gouvernement conservateur (en place de 1850 à 1854) et des notables locaux.

Dès le départ, l'hôpital de Saignelégier est plus dédié à l'assistance qu'à la médecine (il est le dernier du canton à se doter d'une salle d'opération en 1905). Une très grande place est faite pour les vieillards, les infirmes et les malades incurables. Le complexe est aussi le lieu d'un orphelinat pour filles (dès 1863).

Ne suffisant plus aux besoins avec ses douze lits, un nouvel édifice est construit en 1864. En 1881, il disparaît dans un incendie et est reconstruit l'année suivante. Une annexe hospitalière est construite à l'est en 1937, complétée en 1969 par le bâtiment du personnel.
Aujourd'hui, il accueille un home médicalisé, constituant l'un des quatre sites de l'Hôpital du Jura (H-JU).

Jusqu'en 1960, le conseil d'administration de l'hôpital est présidé par le curé du village alors que la direction interne est assurée par les soeurs de la Charité.

Emma Chatelain, 26/02/2009
Dernière modification: 26/07/2010

Bibliographie

- Pierre-Yves Donzé, Bâtir, gérer, soigner : histoire des établissements hospitaliers de Suisse romande, Chêne-Bourg/Genève, 2003, p. 139-140
- Joseph Beuret-Frantz, Hôpital St-Joseph, Saignelégier, [S.l.], 1922

- Hôpital et foyer Saint-Joseph, Saignelégier, Rapport annuel, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981, 1984
- Liste de directeurs et présidents du CA transmise par Marie-Françoise Gerber, Assistante de direction, Hôpital du Jura

Lien: http://www.h-ju.ch/