Bendit, Gaston (1921-2004)

Bendit, Gaston (1921-2004)Originaire de Rebeuvelier. Né le 26 avril 1921 à Courgenay. Décédé le 26 novembre 2004 à Porrentruy. Fils d’Emile Bendit (1892-1975), cheminot au CFF et agriculteur, et de Léa Bendit née Daucourt (1892-1980), ménagère. Epouse Emilia née Collon (1917-1978), ménagère, fille du tenancier du restaurant du Mont-Terrible à Courgenay dans les années 1940. Père de Marie-Claire Bendit et de Jean-Pierre Bendit. Catholique.
B. obtient une maturité scientifique en 1940 à l'école cantonale de Porrentruy. Après une période de mobilisation, il obtient en 1947 son diplôme d'ingénieur de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich (EPFZ) en mathématiques et physique.
Ne trouvant pas d'emploi dans le Jura, il exerce sa première activité professionnelle dans les laboratoires des gaz de l'armée au Service Technique Militaire à Wimmis (1947-1952). Il est ensuite engagé comme physicien de recherche chez Hispano-Swiza à Genève (1952-1959) et comme consultant au CERN en 1959. La famille souhaitant se rapprocher du Jura, il trouve un emploi de physicien de recherche chez Bulova Watch à Bienne. Deux ans plus tard, il est nommé professeur à l'Ecole d'Ingénieurs de Bienne (1961-1986) et directeur de l’Ecole d’ingénieurs de Saint-Imier (1966-1968). Il retourne à Courgenay avec sa famille en 1969. Il réalise un cours de physique de plusieurs centaines de pages en français et en allemand, notamment dans les domaines de la mécanique, de l'aérodynamique et des techniques de la chaleur. Il collabore à la réalisation du formulaire technique "Gieck" et en assure sa traduction en français (Kurt Gieck, Neuvième édition française 1990, Formulaire technique, Heilbronn (D), 1990).

Emma Chatelain, 18/08/2008
Dernière modification: 19/04/2013

Bibliographie

Informations transmises par Jean-Pierre Bendit.