Bloch, Camille (1891-1970)

Originaire de Plainpalais (aujourd'hui Genève). Né le 28 avril 1891 à Berne. Décédé le 8 décembre 1970 à Berne. Fils de Charles, employé de notaire, et de Regina née Bollag. Epouse Edwige Rosalia Bloch, fille d'Alphonse, commerçant. Père de Rolf Bloch. Israélite.
Sa famille, venue de France, s'est installée au milieu du XIXe siècle. Son grand-père, Nathan Bloch, y fut l'un des premiers présidents de la communauté juive fondée en 1848.

Après un apprentissage à la fabrique de chocolat Tobler, B. reste au sein de l'entreprise comme représentant. Pendant la guerre, bien que de nationalité française, B. effectue son service en Suisse. Considéré comme déserteur pour la France, il demande alors la nationalité suisse. Il est ensuite engagé comme représentant pour le chocolatier Séchaud à Montreux. Il travaille ensuite à son compte dès 1926. En 1929, il rachète les machines de la firme August et Walter Lindt à Berne, obligée de cesser son activité et fonde la fabrique Camille Bloch SA.
La crise économique pousse le propriétaire du bâtiment qui abrite l'entreprise à vendre. B. n'ayant pas les moyen de le racheter, il décide de déménager son entreprise à Courtelary où la crise horlogère lui assurait une main-d'oeuvre bon marché.
En 2008, l'entreprise est toujours aux mains de la famille, après avoir passé des mains de Camille à celles de son fils Rolf puis au fils de ce dernier Daniel.

Emma Chatelain, 19/03/2008
Dernière modification: 26/03/2008

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Documentation, Dossier « Camille Bloch SA »

Bibliographie

Christoph Zürcher, « Bloch Camille », in Dictionnaire Historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 11 février 2005
Michel Bührer, Camille Bloch : 75 ans de douceur, Courtelary, 2004
Paul-André Schwab, «La belle histoire de Camille Bloch », in Mosaïque d'Erguël, 1999, 159-167