Steullet, Anne-Marie (1931-)

Née à Recolaine, commune de Vicques, en 1931. Fille de Jules Lambert, maire de Vicques de 1945-1965. Epouse Albert Steullet (1955). Deux enfants.
Scolarité à Vicques et à Courrendlin (école secondaire) puis à Fribourg où elle obtient un baccalauréat ès sciences économiques. Elle retourne ensuite dans son village où elle exploite, avec une de ses soeurs, un magasin de détail.
S. suit ensuite son mari, d’abord à Neuchâtel puis à Berne et enfin à Moutier dès 1959. Détentrice d'une carte de journaliste RP, S. est collaboratrice à Femmes suisses, au Démocrate, au Pays, à Affaires publics, à Terre romande (devenue Agri), à Jura Pluriel, L’Hôta et au Jura libre.
Initiatrice du mouvement féminin la « Table Ronde » (1971-1981) qui réussit à mettre sur pied une garderie, un Atelier femmes, les devoirs surveillés à l'école primaire (aidant notamment les élèves de langues étrangères, S. reçoit ainsi, de la part des autorités italiennes, le grade de « Chevalier » de l’Ordre du Mérite de la République italienne), une crèche, une ludothèque, des cours de réinsertion professionnelle pour les femmes, des activités de loisir pour les enfants. S. contribue également à fonder l’Association des parents d’élèves de Moutier et environs. La « Table Ronde » a participé activement aux Quinzaines culturelles par l’organisation de conférences et débats avec des personnalités telles que Gisèle Halimi, Corinna Bille ou Yvette Z’Graggen.
De 1980 à 2000, directrice des Editions de la Prévôté à Moutier, ainsi que de la revue d’art Trou.
En 2004, S. publie Chronique de l’éphémère' à Recolaine racontant son enfance et qui lui vaut cette année-là le Prix culturel de la ville de Moutier (réédition aux éditions Delibreo en septembre 2009 sous le titre Chronique de l’éphémère. Une enfance dans le Val Terbi). Elle est aussi l’auteure de plusieurs nouvelles publiées dans diverses revues et co-auteure de la plaquette Le Val Terbi (Ed. Pro jura). Elle publie deux recueils de nouvelles aux Editions l'Age d'Homme, Le Sextant des jours (2007) et Villa d'Est et autres nouvelles (2009), ainsi qu'un roman, Margaux l'exilée (2012).
S. s’est aussi montrée très active au sein du comité de la Quinzaine culturelle de Moutier, de l’organe directeur de la Société jurassienne d’Emulation (SJE) ainsi qu’au conseil de la Fondation Joseph et Nicole Lachat, qu’elle présida durant six ans, succédant à Alphonse Widmer.

Emma Chatelain, 4/12/2006
Dernière modification: 21/11/2012

Fonds d'archives

Bureau de l’égalité de la République et Canton du Jura, Delémont.

Bibliographie

www.moutier.ch/new/navig/navigation1.html (6.12.2006)
Informations transmises par Anne-Marie Steullet.