Theuret (Theurret), François Ignace (1764-1829)

Baptisé à Saint-Ursanne le 23 avril 1764. Décédé à Glovelier le 10 avril 1829 (inhumé le 13). Fils de François Ignace Joseph Theurret, bourgeois et magistrat de Saint-Ursanne, et de Marie Anne née Erard, morte en couches.
Après avoir fait des études littéraires et théologiques à Porrentruy, il est étudiant au séminaire de cette ville en 1785 et 1786 et reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 20 mai 1785 ; il est ordonné sous-diacre le 23 décembre 1786, diacre le 2 juin 1787, prêtre le 17 mai 1788 (à Porrentruy, dans l'église du collège). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 17 juin 1788 (post examen supra mediocritatem). Chapelain de la collégiale dès 1785, il est nommé maître d'école à Saint-Ursanne le 10 décembre 1789 et le reste jusqu'en 1793. Durant la Révolution, il est à Laufenburg en 1793, rentré en 1796, en 1798 à Möhlin (AG). Rentré à Saint-Ursanne en août 1800, cité comme vicaire en 1801 et en septembre 1802, en janvier 1803 et en 1804. Durant ce temps, il est à nouveau à la tête des écoles de Saint-Ursanne (1802-1806). Il est nommé curé de Soubey le 6 septembre 1806, puis curé de Glovelier le 13 avril 1809.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 29/11/2005
Dernière modification: 1/06/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra - Première partie clergé séculier », in ASJE, 1931, p. 207
Fidèle Chèvre, Histoire de St-Ursanne, du chapitre, de la ville et de la prévôté de ce nom, Porrentruy, V. Michel, 1887, p. 695-696

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 523

Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)