Saner (Sanner), François Ferdinand (1756-1821)

Né à Delémont le 28 juin. Décédé à Montsevelier le 21 février 1821. Fils de Jean Baptiste, bourgeois, et de Marie Anne née Studer.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1782 et 1783, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 24 mai 1782 ; il est ordonné sous-diacre le 21 décembre 1782, diacre le 14 juin 1783, prêtre le 20 décembre 1783 (à Porrentruy, dans l'église du collège) ; il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 20 décembre 1783 (post examen multum supra mediocritatem).
Le 8 mars 1790, il est de fait nommé chapelain de l'hôpital (Saints-Barthélemy-et-Antoine) dans le rectorat de l'église paroissiale de Delémont et exerce à ce titre les fonctions de vicaire (par décret épiscopal du 31 octobre 1784, cette chapellenie a été érigée en « bénéfice stable et perpétuel »). Retiré à Courrendlin en 1793. Résidant à Wallbach (AG) en 1800, il rentre à Delémont en septembre 1800. Encore cité comme vicaire à Delémont en octobre 1801, il est chargé, le 28 avril 1802, de l'administration de cette paroisse (vacante par la mort de Jean Georges Bloque, survenue le 23 avril précédent). Encore cité comme vicaire à Delémont en septembre 1802, il est nommé desservant de Pleigne à la réorganisation ; il prête le serment lié à son entrée en fonction le 27 avril 1803, dans l'église de Delémont. Il reste à Pleigne jusqu'en décembre 1809. Nommé curé de Montsevelier le 3 janvier 1810.


Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 28/11/2005
Dernière modification: 20/05/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 197

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 504
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)