Rebetez, Ali (1897-1972)

Originaire de Lajoux, né aux Montbovats, décédé à Porrentruy.
Ecole primaire au Pré Petitjean, classes secondaires à Saignelégier, puis Ecole normale de Porrentruy et Université de Neuchâtel, où il obtient une licence en sciences économiques et commerciales (1920). Professeur à l'Ecole cantonale de Porrentruy, dont il devient, dès 1945, le directeur de la section commerciale. Par ailleurs, il est inspecteur de l'enseignement commercial, membre de la commission centrale des examens SSEC et directeur des examens commerciaux pour le Jura-Nord (1920-1970).
Président des assemblées communales de Porrentruy de 1930 à 1967 sous les couleurs du parti libéral-radical jurassien, dont il est également le secrétaire. Membre influent de l'ADIJ.
Secrétaire de la Société jurassienne d'Emulation dès 1924, il ne quitte cette fonction que pour reprendre la présidence centrale de la SJE pendant presque vingt ans (1942 à 1961). Membre du comité central de Pro Jura, fondateur de l'Université populaire jurassienne, initiateur du prix scientifique Jules Thurmann (1956). Son engagement lui vaut, entre autres reconnaissances officielles, d'être fait chevalier et officier des Palmes académiques, commandeur de l'Ordre du mérite national français et membre correspondant honoraire de l'Académie de Besançon.
Elevé au grade de lieutenant-colonel fin décembre 1938. Durant la Seconde Guerre mondiale, il commande d'abord le bataillon de fusiliers 24 (1934-1940), le bataillon frontière de fusiliers 233 (1938-1940), puis le bataillon frontière de fusiliers 232 (1941-1943), enfin le régiment frontière 46 (1944-1951), commandement qui lui vaut les galons de colonel en décembre 1946. Membre de la Société de officiers d'Ajoie, il en est le caissier en 1930.

Philippe Hebeisen, 29/11/2004
Dernière modification: 21/05/2007

Bibliographie

Marcel Bosshard (dir.), Histoire des troupes jurassiennes, Moutier, 1977, p. 397
Hervé de Weck, La Société des officiers d'Ajoie : 1913-1988, Porrentruy, 1988, p. 29
François Kohler et Claude Hauser, « L'Emulation dans quelques unes de ses 'uvres (1947-1997) », in ASJE, 1997, pp. 52-53