Goetz, François Antoine (1766-1813)

Né à Altkirch (F, Haut-Rhin) le 12 mai 1766. Décédé à Laufon le 17 avril 1813 (inhumé le 18). Fils de Gaspard, forgeron, et de Marie Eve née Glück.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1787 et 1788, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 1er juin 1787 ; il est ordonné sous-diacre le 17 mai 1788, diacre le 20 décembre 1788, prêtre le 6 juin 1789 (à Porrentruy, dans la chapelle de la résidence épiscopale ; dispense d'âge). Cité comme vicaire à Burnhaupt-le-Haut d'août 1789 à septembre 1791 [son oncle, Jean Morand Goetz (1733-1813), est curé de Burnhaupt-le-Haut de 1775 à 1791]. Le 8 mai 1792, il prend un passeport pour la déportation à Altkirch. En 1796, il s'est retiré à Guldenthal (SO), avant d'aller durant plusieurs années en Bavière et en Styrie. Après avoir fait sa soumission à Altkirch le 1er février 1801, il est administrateur de Luemschwiller en février-novembre 1802. Il signe son adhésion au Concordat, à Altkirch, le 10 septembre 1802. Desservant de la succursale de Friesen (arr. Altkirch) en novembre 1802, il est transféré à Bartenheim F (arr. Mulhouse) en décembre 1805. Sa nomination à la cure de Laufon est confirmée le 29 janvier 1808 (il succède à Louis Ferdinand Türck démissionnaire). Son successeur, Henri Joseph Fleury, est nommé curé de Laufon le 27 avril.

Emma Chatelain, 21/11/2005
Dernière modification: 20/01/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 155
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 327
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)