Gibottet, Jean Baptiste (1763-1837)

Gibottet, Jean Baptiste (1763-1837)
Originaire de Bure, né à Porrentruy le 3 mai 1763 (baptisé d'urgence à la maison par la sage-femme, baptisé sous condition à l'église le même jour). Décédé à Chevenez le 16 mars 1837 (inhumé le 18). Fils d'Ignace et de Marguerite née Bélat.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1784 et 1785, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 4 juin 1784 ; il est ordonné sous-diacre le 21 mai 1785, diacre le 17 décembre 1785, prêtre le 10 juin 1786 (à Porrentruy, dans l'église du collège ; dispense d'âge). Le 5 janvier 1786, étant encore diacre, il a été investi chapelain de « Notre-Dame de Clopat » dans l'église paroissiale de Courtedoux (bénéfice vacant par la résignation de François-Joseph Guinens). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 10 juin 1786, sans doute comme vicaire à Porrentruy.
Il se réfugie à Soleure en 1793, puis en Allemagne. En 1800, lors du rétablissement du culte, le Conseil de Ville de Porrentruy le sollicite à reprendre ses fonctions ; il est alors à Ratisbonne. Après avoir pris contact avec l'évêque, il est approuvé comme vicaire de Porrentruy le 16 février 1801. Cité comme « attaché à l'église » de Porrentruy en janvier 1803, il est promu curé de Chevenez le 2 septembre 1805 et y reste jusqu'à sa mort. De juillet 1811 à avril 1812, il administre la paroisse de Chevenez avec Pierre-Joseph Brique, curé de Fahy.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 21/11/2005
Dernière modification: 12/01/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 150-151
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 321