Bourquard, Ursanne Modeste (1746-1812)

Né à Saint-Ursanne le 18 décembre 1746. Décédé à Laufenburg (AG) le 21 janvier 1812. Fils de Thiébaud, maître serrurier, et de Marie Catherine née Gogniat.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1769 (de fin janvier à fin août), il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 11 mars 1769 ; il est ordonné sous-diacre le 23 décembre 1769, diacre le 9 juin 1770, prêtre le 22 décembre 1770 (à Porrentruy, dans la chapelle du séminaire). Il est approuvé pour la première fois le 22 décembre 1770. Selon Chèvre, il est chapelain de Saint-Ursanne depuis 1769 ; le 29 novembre 1786, il y est investi de la chapellenie de Saint-Barthélemy (et autres) récemment érigée.
A la Révolution, il se retire à Soleure en 1793, puis, dès 1798 ou 1799, à Laufenburg (AG), ainsi qu'à Kleinlaufenburg (Laufenburg D, Bade-Wurtemberg). Il signe son adhésion au Concordat, à Strasbourg, le 3 septembre 1802 et est cité comme résidant à Saint-Ursanne en janvier 1803. En résidence à Kleinlaufenburg, il est nommé chapelain-vicaire à Laufenburg le 19 mai 1804.

Jean-Pierre Renard et Philippe Hebeisen, 29/09/2005
Dernière modification: 2/11/2009

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra », in Actes SJE, 36, 1931, p. 114
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier 2009, p. 202