Deutsch

Membrez, Amédée (1873-1954)

Originaire de Courtételle. Né le 15 novembre 1873 à Berne. Décédé le 4 novembre 1954 à Fribourg, inhumé à Rechthalten (Dirlaret, FR). Fils de Joseph Auguste et Marie Colombe née Koll, merciers. En 1920, il épouse Anna Lindner (1879-1939), une cuisinière autrichienne. Resté sans enfant, le couple accueillera une enfant placée dès 1933.
Enfance à Berne, puis écoles à Inzlingen (Bade-Wurtemberg, D) et études universitaires à Fribourg-en-Brisgau (D). M. est contraint d’interrompre ses études de philologie latine en raison d’une aggravation de sa surdité. De 1907 à 1915, il est collaborateur scientifique du curé Jean Baptiste Ellerbach à Carspach, près d’Altkirch, dans l’Alsace occupée, employé à la recherche et au classement d’archives pour une histoire de la Guerre de Trente ans en Alsace, dont le premier tome paraît en 1912. Suite au décès d’Ellerbach en 1924, M. se chargea depuis Berne de la publication du deuxième tome en 1925 (v. son « Begleitwort » rédigé au début du volume en question). La Première Guerre mondiale le ramène en Suisse, à Berne, où il prend provisoirement un emploi au bureau central de l’Association suisse d’aide aux sourds-muets (Zentralbüro des Schweizerischen Fürsorgevereins für Taubstumme). La direction de l’association le pousse à solliciter un poste auprès des Archives de l’Etat de Berne, où un travail de classement, de conditionnement et d'inventorisation des Archives de l’ancien Évêché de Bâle (AAEB) est indispensable. Le 4 février 1916, avec le soutien de l’archiviste cantonal Gottlieb Kurz, le Conseil-exécutif nomme le Jurassien à un poste d’intérimaire créé pour lui, puis il accède à la fonction d’archiviste auxiliaire en septembre 1920. Parfait bilingue, excellent latiniste, historien et paléographe expérimenté, M. a toutes les qualités requises pour accomplir un remarquable travail, malgré son handicap auditif puis oculaire. De 1916 à 1943, il remet en ordre les archives en suivant le cadre de classement défini au XVIIIe siècle par l’archiviste du prince Leonard Leopold Maldoner ; il complète les inventaires de ce dernier par de très nombreuses descriptions détaillées qui constituent encore aujourd’hui la base des répertoires des deux principales sections (A et B) des AAEB. Plus tard, son inventaire manuscrit sera condensé sur 3000 pages dactylographiées, consultables aux AAEB, aux Archives de l’Etat de Berne et aux Archives de l’Etat de Bâle-Ville (les « Membrez-Blätter »). M. prend sa retraite le 1er juillet 1943 en raison d’une « santé fragile » (André Rais recevra la charge des AAEB dès 1945). En 1945, il s’installe dans un home pour personnes âgées à Fribourg.
En 1928 paraît son étude consacrée à la châtellenie de Binzen (Die Burgvogtei Binzen unter den Fürstbischöfen von Basel, 1503-1769, Freiburg i/Br. : Herder & Co., 1928). Par ailleurs, dès 1930, l’archiviste est le correspondant du périodique Das Markgräflerland, auquel il collabore dès le deuxième numéro par des contributions fondamentales sur l’histoire de Binzen (D) et de sa châtellenie, sur l’histoire de la seigneurie de Schliengen (D), ainsi que toutes les possessions de la principauté épiscopale de Bâle situées sur la rive droite du Rhin. D’autres thèmes sont abordés par M., tels que sa Geschichte des Weinbaues im Laufental (1947) ou les Fromages du Jura (1951).

Jean-Jacques Kottelat, unter Mitarbeit Red. DIJU und AAEB, 27/04/2020
Dernière modification: 28/04/2020

Bibliographie

« Amédée Membrez (1916-1943) », in Marco Jorio, « Das Schicksal des fürstbischöflich-baslerischen Archivs seit 1789: ein bewegtes Stück schweizerischer Archivgeschichte », Basler Zeitschrift für Geschichte und Altertumskunde, 83, 1983, pp. 85-125, spéc. pp. 110-111
Das Markgräflerland: Beiträge zu seiner Geschichte und Kultur, 17, 1, 1955, p. 69
Le Démocrate, 6 novembre 1954
E. M., « 25 Jahre Archivdienst », Die Berner Woche, 31, 7, 15 février 1941, pp. 163 (avec portrait) et 167