Plumey, Claudette (1937-)

Originaire de Grandfontaine, franco-suisse. Née de sexe indifférencié, le 19 novembre 1937 à Meknès (Maroc) de René Plumey, géomètre, et de Fidelia Prêtre, femme au foyer. Petite-fille du peintre Léon Prêtre. Nom de naissance : Claude Plumey. Mariée à Andrée Schaffter, horlogère, en 1961. Trois enfants dont un accueilli. Catholique.
Enfance au Maroc et en Algérie où elle passe des années heureuses au sein de sa famille, mais où sa vie est néanmoins touchée par les horreurs de la Seconde Guèrre Mondiale – sa famille subit plusieurs bombardements et devient témoin de tueries. Elle fréquente les écoles primaire et secondaire à Oujda (Maroc) de 1944 à 1958. A partir de 15 ans, animée par sa première amante, elle entame une carrière de prostituée à Tanger où elle s’installe pour suivre les cours du lycée. 
Alors âgée de 19 ans, sa famille, fuyant les troubles de la guerre d’indépendance du Maroc, s'établit à Porrentruy. P. travaille comme fille de course dans une boulangerie de Berne et achète son premier vélo « Mondia ». Par la suite, elle développe une grande passion pour le cyclisme. Elle complète sa formation par un apprentissage de géomètre, puis par des études à l'École professionnelle de Lausanne, obtenant une maîtrise en construction métallique et en architecture en 1963. Plus tard dans sa vie, elle ajoute des diplômes en management et en sophrologie.
P. travaille comme chef de projets puis de fabrication dans une société de constructions métalliques. Au début des années 1970, elle devient directrice d'un groupe de vente dans le domaine de produits cosmétiques Holiday Magic. Elle travaille ensuite également comme formatrice en sophrologie.
En 1975, P. s’installe à Moutier et devient membre du groupe d'action séparatiste « Jeunesse Sud » qui lutte pour le rattachement du Jura bernois au canton du Jura. Cet engagement lui vaut une condamnation à 15 mois de prison pour militantisme – par contumace, puisque dès 1979 elle est installée à Nice, où elle devient directrice d'un réseau de vente Workwerk.
A partir de 1990, elle habite en Haute-Savoie. Arrêtée à la frontière genevoise en 1993, elle est emprisonnée durant 10 mois à la prison pour femmes à Hindelbank (BE).
Par la suite, ayant repris son premier métier dans le domaine du travail du sexe à Genève, elle devient présidente de l’influent réseau national pour la défense des intérêts des travailleuses et travailleurs du sexe Procore Suisse.
Dès 1999, elle est membre du comité d'Aspasie (Genève), qui milite lui aussi pour les droits des travailleuses et travailleurs du sexe ; elle en devient co-présidente dès 2018. Fondatrice et présidente de l’Association de Défense des Travailleuses de Sexe ADTS, fondée en 2013 à Genève dans le but de défendre les travailleurs, travailleuses du sexe et leurs clients dans les organisations syndicales comme l’UNIA. Dans ces engagements, elle s’inspire de la grande écrivain, peintre et prostituée suisse Grisélidis Réal.
En 2008, Sylvie Cachin tourne le documentaire Claudette. Par la suite, P. participe à la tournée du film aux festivals de Berlin, Lisbonne, Sao Paulo, Lubiana, Lausanne, Genève, Paris, Montréal, etc.
En tant que cycliste, P. a gagné de nombreuses courses en Suisse et en France entre 1958 et 2013, notamment deux fois le championnat du Jura dans la catégorie « hommes ». Comme membre de l'équipe cycliste de Peugeot, dans la catégorie « femmes », elle est arrivée deuxième au championnat de l’Ain, 3ème au championnat départemental, 15ème aux championnats de France.
Ayant battu avec succès le cancer à six reprises, P. s’engage également pour les personnes atteintes de cette maladie.

Jean-Marc Boillat, Kiki Lutz, 10/01/2020

Bibliographie

https://ead.nb.admin.ch/html/real.html (consulté le 9.12.2019)
www.aspasie.ch (consulté le 8.8.2019)
Sylvie Cachin, Claudette, film 2008, www.youtube.com (consulté le 4 octobre 2019)
Malika Gaudin-Delrieu, La vie en rose, 2014, http://malikagaudindelrieu.com (consulté le 4 octobre 2019)
Christine Delory-Momberger et Claudette Plumey, La Trace. Dits et récits d’une hermaphrodite, travailleuse du sexe, éditions Téraèdre, Paris, 2016
www.illustre.ch (consulté le 4 novembre 2019)
http://sexwork.ch/fr/procore-5/membres (consulté le 4 novembre 2019)
Informations transmises aux auteurs par Claudette Plumey en 2019.