Parti ouvrier et populaire jurassien (POP JU)

En 1945, une section jurassienne du Parti suisse du travail (PST) est fondée à Delémont. Celle-ci va cependant être dissoute quelques années plus tard, en raison du manque d'adhérents. Le Parti ouvrier et populaire (POP) se constitue en 1967. Regroupant quelques anciens du PST et des transfuges provenant du Parti socialiste, il est dirigé par Bernard Burkhard. Ses membres proviennent tous de Delémont ou des villages environnants. Caractérisé par une ligne idéologique plus à gauche que le Parti socialiste (PS), le POP place ses priorités dans la défense des ouvriers, des locataires ou du troisième âge. Il est affilié au Parti suisse du travail.
Durant une quinzaine d'années, l'audience du parti connaît une hausse modeste mais constante, qui reste cantonnée à l'agglomération delémontaine. Sans assise dans les autres districts jurassiens, le POP récolte moins de 2% des suffrages à l'élection de l'Assemblée constituante, score trop faible pour y envoyer un représentant. Par contre, le parti réussit en 1980 son entrée à l'exécutif de la ville de Delémont.
Bien que le POP apporte très tôt son soutien à l'indépendance du Jura, il ne sera pas associé à la coalition gouvernementale mise sur pied par le Rassemblement jurassien (RJ) pour la première législature du nouveau canton. Pour les élections parlementaires de 1978, le POP présente une liste commune avec Combat socialiste (CS), et deux candidats popistes sont élus. Durant les années 1980, les résultats électoraux du POP sont plus décevants. La concurrence avec CS, au positionnement politique très proche, se fait sentir, d'autant plus que ce dernier parti décide de se présenter seul pour les élections dès 1982. En 1990, le POP réalise sa plus mauvaise performance électorale et perd son unique député.
Au tournant des XXe et XXIe siècle, CS et le POP décident d'unir à nouveau leur force. Ainsi, les deux partis forment un groupe parlementaire en 1998. Deux ans plus tard, une liste commune est présentée pour les élections municipales de Delémont. Dès 2010, le projet d'une collaboration plus resserrée encore est lancée, dans le but de traiter en commun les dossiers cantonaux ou municipaux (recommandations de vote, consultations…). Bien que CS ait marqué des réticences au départ, un accord est trouvé et les deux partis fusionnent au niveau cantonal en janvier 2013 sous l'étiquette CS-POP. A la même période, une section de CS-POP est créée au Franches-Montagnes.
Le POP jurassien (POP JU) ne disparaît pas pour autant, étant une section du PST. Il continue d'exister pour les seules activités en relation avec le PST.
Malgré sa faible force électorale, le POP (puis CS-POP) parvient parfois à faire passer ses idées. L'une de ses réussites les plus significatives reste l'acceptation par le peuple, en juillet 2014, d'une initiative CS-POP sur l'extension des droits politiques des étrangers.
Le parti diffuse ses idées et son programme dans un bulletin à parution irrégulière, distribué par le biais de ses membres. Intitulé La voix du pop : actualités ouvrières de 1979 à 1982, le périodique devient Le populaire entre 1983 et 1991, puis Pop info entre 1992 et 1998. Dès 2003, une nouvelle publication nommée Le globule rouge est éditée par le parti. Les colonnes de la Voix ouvrière et de son successeur Gauche hebdo, titres liés au PST, relaient également les prises de positions et l'actualité du POP JU.

Président-e-s du POP JU
1967-1981 Bernard Burkhard
1981-1988? Christine Fedele-Meury
1988?-1999 Bernard Burkhard
1999-2000 David Sauvain et Jean-Pierre Kohler
2000-2002 Jean-Pierre Kohler
2002-2008 Pierluigi Fedele
2008-2010 Jean-Pierre Kohler
2010-2012 Nathalie Muehlestein
2012-2013 Jeanne Beuret
2013- Nathalie Muehlestein

Président-e-s du CS-POP
2013-2014 Jeanne Beuret
2014- Jean Parrat et Pierluigi Fedele

Iann Gaume, 16/09/2015

Fonds d'archives

Service de l'information et de la communication (SIC, Delémont), dossier 175-POP-Combat socialiste et dossier 247-POP-PST

Bibliographie

Gauche Hebdo, 30 novembre 2012
Le Temps, 18 décembre 2014
Brigitte Studer, « Le Parti du travail (PdT) », Dictionnaire Historique de la Suisse (2.07.2015)
www.chronologie-jurassienn.ch (2.07.2015)
Globule rouge (2.07.2015)
Informations transmises à l’auteur par Jean-Pierre Kohler.

Compléments

La voix du pop, Le populaire et Pop info sont consultables à la Bibliothèque cantonale jurassienne à Porrentruy (collection incomplète), cote: BICJ PJQ 114. Les derniers numéros (n° 14-20) du Globule rouge sont consultables sur le site internet du POP JU.

Lien: http://www.popjura.ch