Deutsch

Hoga Watch Ltd., Tramelan

Maison fondée par Paul Choffat en 1912 à Tramelan-dessous, d’abord sous forme de comptoir d’horlogerie. Après quelques années d’exploitation sous une raison sociale en nom collectif, le fondateur reprend l’exploitation à son propre compte et développe l’entreprise, qui fabrique des montres-bracelets ancre. L'entreprise possède ses propres départements de sertissage et de pivotage, ainsi que des calibres spéciaux. En 1930, la marque HOGA, contraction d’HOrlogerie GArantie, est déposée, afin de commercialiser les montres produites, dont une partie est vouée à l’exportation.
Après le décès du père fondateur fin 1942, c’est le fils cadet, Jämes, qui reprend les rênes de l’entreprise en mai 1943 sous la raison sociale Montres Hoga Watch, Jämes Choffat, Tramelan, succ. de Paul Choffat. Dans les années qui suivent, l’entreprise est transformée en société anonyme (vers 1947) et déménage à Tramelan-dessus (1949).
En 1956, la société dépose les marques HOGA TRAMELAN et CLEARTIMER. Parallèlement, elle met sur pied la Fondation en faveur du personnel des Montres Hoga S.A.
L'un des produits à succès de l'entreprise est une montre mécanique à affichage digital, l'entreprise se vouant essentiellement aux pièces compliquées, aux chronographes et aux pièces fantaisies.
En 1972, sous l’égide de l’ASUAG, Hoga Watch SA fusionne avec A. Reymond SA (ARSA) et Béguelin & Cie SA (DAMAS), sous la raison sociale d’ARSA. A cette époque encore, au sein de la maison Hoga Watch, la production mêle travail en fabrique et à domicile.

Philippe Hebeisen, 11/07/2013
Dernière modification: 10/09/2013

Fonds d'archives

Mémoires d’Ici (Saint-Imier), dossier documentation « Auguste Reymond SA »

Bibliographie

Hoga Watch Ltd. Tramelan : 1912-1947, Tramelan, 1947
« 1912-1947 Jubilé Hoga Watch S.A. Tramelan », in Virgile Moine (dir.), Chronique du Jura bernois, Zurich : éditions H. Diriwächter, 1947, pp. 322-323
L’Impartial, 24 novembre 1971 ; 30 mars 1972
L'Express, 30 mars 1972
Kathleen H. Pritchard, Swiss Timepiece Markers 1775-1975, 1997, p. H-49
www.chronologie-jurassienne.ch (10.7.2013)