Compagnie des chemins de fer du Jura (CJ)

La Compagnie des chemins de fer du Jura (CJ) est née en 1945 de la fusion de quatre compagnies ferroviaires. En 2011, elle exploite un réseau de 85 km répartis sur quatre axes : Tavannes-Le Noirmont, Saignelégier-La Chaux-de-Fonds, Saignelégier-Glovelier et Porrentruy-Bonfol. Elle exploite aussi des lignes automobiles et un service d'excursions par car (Croisicar).

La première ligne de chemins de fer en Suisse, Zurich-Baden, date de 1847. Il faut ensuite attendre dix ans pour voir la première ligne dans la région jurassienne, plus précisément les montagnes neuchâteloises avec la Compagnie du Jura Industriel, La Chaux-de-Fonds-le Locle (1857). Pour le Jura il faut patienter encore plus de dix ans, jusqu'en 1872, pour pouvoir inaugurer sa première ligne de chemin de fer qui relie Porrentruy à Delle. D'autres suivront ensuite rapidement : Sonceboz-Tavannes (1874), Delémont-Glovelier et Tavannes-Court (1876), Glovelier-Porrentruy (1877).
Les CJ, qui assurent un transport ferroviaire et routier sur un territoire couvrant les cantons de Jura, Berne et Neuchâtel, trouvent leur origine en 1884 avec la ligne Tavannes-Tramelan. Fondée lors d'une assemblée constitutive le 3 juillet 1945 (avec effet rétroactif au 1er janvier 1944), avec siège à Saignelégier, la compagnie naît de la fusion des quatre entreprises suivantes :
1)  Chemin de fer Tavannes-Le Noirmont (CTN), écartement de 1 m, issu de la fusion en 1926 de :
- Tavannes-Tramelan (TT), ligne exploitée à la vapeur dès 1884 et à l'électricité dès 1913
- Tramelan-Les Breuleux-Le Noirmont (TBN), ligne exploitée à l'électricité dès 1913
2) Saignelégier-La Chaux-de-Fonds (SC), écartement de 1 m, ligne exploitée dès 1892 à la vapeur
3) Régional Saignelégier-Glovelier (RSG), écartement de 1 m (jusqu'en 1952 écartement normal de 1435 mm), ligne exploitée dès 1904 à la vapeur
4) Porrentruy-Bonfol (RPB), écartement normal de 1435 mm, ligne exploitée dès 1901 à la vapeur, prolongée en 1910 jusqu'à la frontière alsacienne où elle se raccorde au réseau des chemins de fer du Reich.

La raison de cette fusion se trouve dans l'entrée en vigueur de la nouvelle loi fédérale de 1939 concernant l'aide aux entreprises privées de chemins de fer et de navigation. En effet, chacune des quatre compagnies précitées ne présentent pas une assez grande importance économique pour être prise en compte par cette loi et ainsi bénéficier d'aide financière de la Confédération. C'est dans ce contexte que commencent les discussions au sujet d'une fusion, au début même entre six compagnies (Ponts-Sagne-Chaux-de-Fonds, PSC, et Les Brenets-Le Locle, RdB, en plus).

En 1945, ce réseau est en mauvais état et nécessite une importante modernisation. On décide notamment de l'électrifier et d'adopter l'écartement métrique (1 mètre) pour la ligne Saignelégier-Glovelier. Après trois ans de travaux, on inaugure les nouvelles rames et l'électrification pour la ligne Porrentruy-Bonfol (mai 1952) puis sur le réseau à voie étroite (octobre 1953).
Par la suite, la modernisation se poursuit avec la mise en circulation de nouvelles rames, la transformation des gares, l'adaptation des tracées ou des tunnels ou encore l'introduction de l'horaire cadencé en 1982.

La division automobile
En 1948, le mauvais état du réseau ferré contraint les CJ à mettre sur route le service voyageurs sur la ligne Glovelier-Saignelégier. C'est ainsi que le service des automobiles voit le jour. Le premier car d'excursion est lui mis en circulation en 1952. Le service se développe également au transport des marchandises et dès mai 1971 au collectage du lait.
Il compte aujourd'hui quatre lignes :
- Saignelégier-Glovelier (ouverte en 1948)
- Glovelier-Saulcy (1948) - Lajoux-Tramelan (1963) ; extension Les Reussilles-Saignelégier (1986)
- Tramelan-Les Breuleux-Saint-Imier (1956, par Les Breuleux dès 1970)
- Saint-Imier-Les Savagnières-Chasseral (ouverte en 1981, exploitée par les CJ dès 1994) Directeurs
1945-30.11.1979  Jean von Kaenel
1.12.1979-31.8.1991  Arnold Merlet
1.7.1991-23.10.2000  Alain Boillat
dès 1.5.2001  Georges Bregnard


Présidents du conseil d'administration
1945-27.6.1975  Jules Schlappach
27.6.1975-5.7.1979  Maurice Péquignot
6.7.1979-28.6.1995  François Mertenat
28.6.1995-30.6.2008  Pierre Paupe
dès 1.7.2008  Maxime Jeanbourquin

Emma Chatelain, 19/12/2011
Dernière modification: 6/07/2018

Bibliographie

Jean von Kaenel, 100 ans des Chemins de fer du Jura 1884-1984, Tavannes, 1984 Sophie Lachat, Les chemins de fer privés des Franches-Montagnes, Neuchâtel, 2007 Johann Boillat, Une ligne à travers les montagnes : la première compagnie de chemin de fer du Locle à Neuchâtel : le Jura industriel (1857-1865), Neuchâtel, 2007 Philippe Claude (e.a.), 125 ans CJ, chemins de fer du Jura : édition spéciale des 125 ans des Chemins de fer du Jura, Tavannes, 2009 Chemins de fer du Jura, Rapport de gestion, 1944, 1950, 1954-1955, 1969-2010 http://www.les-cj.ch/CMS/default.asp?ID=228 (19.12.2011)

Lien: http://www.les-cj.ch/default.asp